Diagramme entité-association amélioré

Diagramme entité-association amélioré

Un diagramme entité-association amélioré, ou EERD, est un modèle spécialisé, dérivé des ERD classiques. Il utilise plusieurs concepts qui sont étroitement liés à la conception et à la programmation orientées objet.

Lucidchart est le choix idéal pour créer facilement des EERD. Faites glisser et déposez des symboles, ajoutez des connecteurs et publiez votre travail en un seul clic.

Essayer maintenant
Inscription gratuite

Qu'est-ce qu'un ERD amélioré ?

Un modèle entité-association amélioré, également connu sous le nom de modèle entité-association étendu, est un type de diagramme de base de données, similaire aux ERD classiques. Les EERD sont des modèles conceptuels généraux qui représentent avec précision les exigences de bases de données complexes.

On retrouve dans les EERD les mêmes concepts que dans les ERD classiques. Toutefois, ils incluent en plus les éléments suivants :

  • Les sous-types et super-types (parfois connus sous le nom de sous-classes et super-classes)
  • La spécialisation ou la généralisation
  • Les types de lien ou de catégorie
  • L'héritage des relations et attributs

EERD : définitions et exemples

Les concepts de modélisation des EERD diffèrent quelque peu de ceux des ERD. Consultez la liste ci-dessous pour consulter les définitions de concepts qui sont propres aux diagrammes entité-association améliorés. Avant de vous y plonger, assurez-vous de consulter notre tutoriel sur les diagrammes entité-association, y compris cet aperçu complet des symboles utilisés dans les diagrammes entité-association. Lorsque vous comprendrez parfaitement la structure ERD, vous serez prêt à vous familiariser avec les diagrammes entité-association améliorés.

SUPER-TYPES ET SOUS-TYPES

  • Super-type : type d'entité qui a une relation avec un ou plusieurs sous-types.
  • Sous-type : sous-groupe d'entités avec des attributs uniques.
  • Héritage : concept selon lequel les entités des sous-types héritent des valeurs de tous les attributs des super-types. Rappelez-vous qu'une instance de sous-type est également classée comme une instance de super-type.

GÉNÉRALISATION ET SPÉCIALISATION

  • Généralisation : processus de définition du type d'une entité générale à partir d'un ensemble de types d'entités spécialisées.
  • Spécialisation : inverse de la généralisation, car elle définit des sous-types du super-type et forme des relations entre super-type et sous-type.
  • Héritage : concept selon lequel les entités des sous-types héritent des valeurs de tous les attributs des super-types. Rappelez-vous qu'une instance de sous-type est également classée comme une instance de super-type.

CONTRAINTES

  • Contraintes de disjonction : décider si une instance de super-type peut être simultanément membre de deux sous-types ou plus. La règle de disjonction force les sous-classes à avoir des ensembles disjoints d'entités. La règle de chevauchement force une sous-classe (également connue sous le nom d'instance de super-type) à avoir des ensembles d'entités qui se chevauchent.
  • Contraintes d'exhaustivité : décider si une instance de super-type doit également être membre d'au moins un sous-type. La règle de spécialisation totale exige que chaque entité des super-classes appartienne à une sous-classe. Tout comme avec un diagramme entité-association classique, la spécialisation totale est symbolisée par une double ligne de connexion entre les entités. La spécialisation partielle permet à une entité de ne pas appartenir à l'une des sous-classes. Elle est représentée par une ligne de connexion simple.

DISCRIMINATEURS DE SOUS-TYPES

Un discriminateur de sous-type est un attribut du super-type qui indique le sous-type d'une entité. Les valeurs de l'attribut déterminent le sous-type cible.

  • Sous-types disjoints : attributs simples qui doivent avoir des valeurs alternatives pour indiquer tous les sous-types possibles.
  • Sous-types qui se chevauchent : attributs composites dont les sous-parties se rapportent à divers sous-types. Chaque sous-partie dispose d'une valeur booléenne qui indique si oui ou non l'instance appartient au sous-type associé.

Comment créer un diagramme entité-association amélioré efficace

Tout comme les diagrammes entité-association, les EERD bien conçus vous aideront à créer des systèmes de stockage durables et utiles. Lors de l'évaluation de l'efficacité d'un diagramme entité-association, assurez-vous de modéliser une conception de système qui répondra aux exigences commerciales importantes. Parmi les considérations éventuelles :

  • La stabilité : le diagramme supportera-t-il des besoins commerciaux qui évoluent dans le temps ?
  • L'ampleur : ce diagramme peut-il accueillir toutes les données que nous avons besoin de stocker ?
  • La flexibilité : les données de ce modèle peuvent-elles être redistribuées pour répondre à des besoins d'informations supplémentaires ?
  • L'efficacité : ce modèle représente-t-il la solution la plus simple ? Les données sont-elles modélisées avec les symboles appropriés ?
  • L'accessibilité : les créateurs comme les utilisateurs finaux du diagramme entité-association peuvent-ils le comprendre facilement ?
  • La conformité : la conception pourra-t-elle s'intégrer sans problème à n'importe quelle structure de base de données existante ?

Pour créer votre propre diagramme entité-association amélioré, essayez Lucidchart. Les diagrammes conçus avec notre application sont personnalisables, collaboratifs et interactifs. De plus, elle est accessible en ligne à partir de n'importe quel appareil ou emplacement. Que demander de plus ?

Essayer maintenant
Inscription gratuite