Diagram Illustration

Sommaire

Les diagrammes entité-association (ERD) sont essentiels à la modélisation des bases de données les plus simples comme les plus complexes, mais les formes et les notations utilisées peuvent être très déroutantes. Ce guide vous aidera à devenir un expert en notation de diagrammes entité-association, et vous serez armé pour modéliser votre propre base de données !

Symboles des diagrammes entité-association conceptuels

Les modèles conceptuels de données donnent une vue d'ensemble de ce qui doit être inclus dans le modèle. Les ERD conceptuels peuvent être utilisés comme la base de modèles de données logiques. Ils peuvent également être utilisés pour former des axes de commonalité entre des modèles entité-association afin de servir de base à l'intégration de modèles de données. Tous les symboles présentés ci-dessous se trouvent dans la bibliothèque de formes entité-association UML et entité-association de Lucidchart.

Symboles des entités d'ERD

Les entités sont des objets ou des concepts qui représentent des données importantes. Ce sont généralement des noms comme « produit », « client », « emplacement » ou « offre ». Il existe trois types d’entités couramment utilisées dans les diagrammes entité-association.

Symbole d’entité Nom Description

Symbole d’entité forte

Entité forte

Ces formes sont indépendantes des autres entités et sont souvent appelés des entités mères, car les entités qui en dépendent sont souvent faibles. Elles possèdent aussi une clé primaire qui distingue chaque occurrence de l'entité.

Symbole d'entité faible

Entité faible

Les entités faibles dépendent d'un autre type d'entité. Elles ne possèdent pas de clés primaires et n'ont pas de signification dans le diagramme sans leur entité mère.

Symbole d'entité associative

Entité associative Les entités associatives relient les instances de plusieurs types d'entités. Elles contiennent aussi des attributs propres à la relation entre ces instances d'entités.

Symboles d'associations d'ERD

Dans les diagrammes entité-association, les associations signalent l'interaction entre deux entités. Ce sont généralement des verbes, comme « attribuer », « associer » ou « suivre ». Elles fournissent des informations utiles que l'on ne pourrait pas distinguer uniquement avec les types d'entités.

Symbole d'association Nom Description

Symbole d'association

Association

Les associations désignent les liens entre ou parmi des entités.

Symbole d'association faible

Association faible

Les associations faibles désignent les liens entre une entité faible et son propriétaire.

Symboles des attributs d'ERD

Les attributs d’ERD sont des caractéristiques de l’entité qui aident les utilisateurs à mieux comprendre la base de données. Les attributs sont inclus afin de détailler les différentes entités qui sont mises en évidence dans un ERD conceptuel.

Symbole d’attribut Nom Description

Symbole d’attribut

Attribut

Les attributs sont les caractéristiques d'une entité, d'une relation plusieurs vers plusieurs ou d'une relation 1 vers 1.

Symbole d'attribut multi-valeurs

Attribut à plusieurs valeurs

Les attributs multi-valeurs sont ceux qui sont susceptibles d'avoir plus d'une valeur.

Symbole d'attribut dérivé

Attribut dérivé

Les attributs dérivés sont des attributs dont la valeur peut être calculée à partir des valeurs d'attributs qui leur sont liées.

Symbole d'association

Association

Les associations désignent les liens entre ou parmi des entités.

Symboles des diagrammes entité-association physiques

Le modèle de données physiques correspond au niveau le plus détaillé des diagrammes entité-association et représente le processus d'ajout d'informations à la base de données. Ce modèle présente toutes les structures de tables, y compris les noms de colonnes, le type de données des colonnes, les contraintes de colonnes, la clé primaire, la clé étrangère et les relations entre les tables.

Comme vous le verrez ci-dessous, les tables sont un autre moyen de représenter des entités. Les principales parties des tables entité-association sont les suivantes :

Champs

Les champs représentent la partie d'une table qui établit les attributs de l'entité. On considère généralement ces derniers comme des colonnes dans la base de données que l'ERD modélise.

Forme des champs

Dans l’image ci-dessus, InterestRate (taux d'intérêt) et LoanAmount (montant du prêt) sont tous deux des attributs de l’entité et sont contenus en tant que champs.

clés

Les clés sont une façon de catégoriser les attributs. Les ERD permettent aux utilisateurs de modéliser leurs bases de données à l’aide de différentes tables qui assurent l'organisation, l'efficacité et la rapidité de la base de données. On utilise les clés pour relier entre elles les différentes tables d'une base de données de la manière la plus efficace possible.

Clés primaires

Les clés primaires sont un attribut ou une combinaison d'attributs qui identifie de façon unique une seule instance d'une entité.

Clés étrangères

Les clés étrangères sont créées chaque fois qu'un attribut se rapporte à une autre entité dans une relation 1 vers 1 ou 1 vers plusieurs.

Exemple de clé étrangère

Chaque voiture ne peut être financée que par une seule banque. C’est pourquoi la clé primaire BankID (ID de la banque) de la table BanK (banque) est utilisée en tant que clé étrangère FinancedBy (financé par) dans la table Car (voiture). Cette clé BankID peut servir de clé étrangère pour plusieurs voitures.

Types

Les types désignent le type des données dans le champ correspondant d'une table. Ils peuvent également désigner des types d'entités qui décrivent la structure d'une entité. Par exemple, les types d'entités d'un livre sont : l'auteur, le titre et la date de publication.

Tables ERD

Notation des diagrammes entité-association

Bien que la notation en patte de corbeau soit souvent perçue comme le style le plus intuitif, certains utilisent les notations OMT, IDEF, UML ou Bachman, selon leurs préférences. Cependant, la notation en patte de corbeau possède un format graphique intuitif qui en fait la notation d'ERD privilégiée de Lucidchart.

Cardinalité et ordinalité

La cardinalité désigne le nombre maximal de fois qu'une instance dans une entité peut être associée à des instances dans une autre entité. En revanche, l'ordinalité désigne le nombre minimum de fois qu'une instance dans une entité peut être associée à une instance de l’entité liée.

La cardinalité et l'ordinalité sont représentées par le style et la terminaison d'une ligne, en fonction du type de notation choisi.

Notation dans les diagrammes entité-association