PINGDOM_CANARY_STRING
les bases du cloud computing

Comprendre les bases du cloud computing

Temps de lecture : environ 8 min

Publié par : Lucid Content Team

Le cloud computing envahit le monde entier. Selon une étude de Cisco, 94 % des charges de travail et des instances de calcul seront traitées par des centres de données dématérialisés en 2021, contre seulement 6 % par des centres de données traditionnels.

Le principe du cloud n’est pas nouveau, mais de plus en plus d’entreprises migrant vers ce type de services, il est désormais important de comprendre les nuances de la terminologie et des concepts qui s’y rattachent.

Qu’est-ce que le cloud ?

Pour les non-techniciens, le cloud peut paraître intimidant et abstrait. Le terme « cloud computing » est sur toutes les lèvres, mais que désigne-t-il exactement ?

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) décrit les principes de base du cloud computing de la manière suivante :

Le cloud computing est un modèle permettant un accès réseau omniprésent, pratique et à la demande à un pool partagé de ressources informatiques configurables (par exemple, réseaux, serveurs, dispositifs de stockage, applications et services) qui peuvent être rapidement mises en service et libérées avec un minimum d’efforts de gestion ou d’interaction avec le fournisseur de services.

Ce n’est toujours pas clair ?

En bref, le cloud correspond à Internet et le cloud computing est un terme technique qui décrit les logiciels et les services qui fonctionnent via Internet (ou un intranet) plutôt que sur des serveurs et des disques durs personnels.

Comment fonctionne le cloud computing

Le cloud computing se distingue des services d’hébergement informatique classiques en ce que le consommateur (qu’il s’agisse d’une entreprise, d’une organisation ou d’un utilisateur individuel) ne possède généralement pas l’infrastructure nécessaire pour prendre en charge les programmes ou les applications qu’il utilise.

Au lieu de cela, ces éléments sont détenus et exploités par un tiers, et l’utilisateur final paie uniquement pour les services qu’il utilise. En d’autres termes, le cloud computing est un modèle informatique à la demande, basé sur la consommation.

Caractéristiques du cloud computing

Libre-service à la demande

Les utilisateurs peuvent accéder aux services informatiques via le cloud quand ils en ont besoin, sans action de la part du fournisseur de services. Ces services doivent être proposés entièrement à la demande, afin que les utilisateurs disposent du contrôle et de la souplesse nécessaires pour répondre à l’évolution de leurs besoins.

Accès étendu via le réseau

Les services de cloud computing sont accessibles depuis l’ensemble du réseau via les outils préférés des utilisateurs (par exemple : ordinateurs portables, ordinateurs de bureau, smartphones, etc.)

Mutualisation des ressources

L’un des éléments les plus attrayants du cloud computing est la mutualisation des ressources, qui permet de fournir des services de calcul à grande échelle. Les ressources, telles que le stockage, la mémoire, le traitement et la bande passante du réseau, sont mises en commun et attribuées à différents consommateurs en fonction de la demande.

Élasticité rapide

Une allocation réussie des ressources nécessite de l’élasticité. Les ressources doivent en effet être réparties avec précision et rapidité, tout en étant capables de faire face à d’importantes fluctuations de la demande sans interruption de service ni perte de qualité.

Service mesuré

Basés sur un modèle à la demande, les services de cloud computing sont quantifiés et comptabilisés. Cette méthode permet au fournisseur de services (et au client) de suivre l’utilisation et d’évaluer les coûts en fonction de la consommation en ressources.

illustration of people working together

Comparez les solutions serveur sur le cloud et sur site pour trouver celle qui convient le mieux à votre organisation.

En savoir plus

Modèles de services cloud

Les solutions cloud se déclinent en trois modèles de services principaux : Infrastructure en tant que service (IaaS), Plateforme en tant que service (PaaS) et Logiciel en tant que service (SaaS).

pyramide du contrôle des modèles cloud

IaaS – Infrastructure en tant que service

L’IaaS permet aux utilisateurs d’accéder à des dispositifs de stockage, réseaux, serveurs et autres ressources informatiques via le cloud. Bien que l’utilisateur soit toujours responsable de la gestion de ses applications, données et autres intergiciels, l’IaaS lui fournit des environnements automatisés et évolutifs avec un degré élevé de contrôle et de souplesse.

Par exemple, de nombreuses entreprises utilisent l’IaaS pour faire face aux pics de charge pendant les périodes de forte activité (comme les fêtes).

Les fournisseurs IaaS les plus populaires sont les suivants :

  • Amazon Web Services (AWS)
  • Microsoft Azure
  • Google Compute Engine (GCE), le composant IaaS de Google Cloud Platform (GCP)
illustration of people working together

Comparez AWS, Azure et GCP afin de trouver la meilleure plateforme cloud pour vous et votre entreprise.

En savoir plus

PaaS – Plateforme en tant que service

Cette couche de services s’adresse principalement aux développeurs et aux responsables des opérations, à qui les fournisseurs de services louent des plateformes basées sur le cloud pour leur permettre de développer et de fournir des applications. En d’autres termes, le PaaS fournit un cadre qui facilite et optimise la création, la personnalisation et le déploiement d’applications.

SaaS – Logiciel en tant que service

Les services d’applications cloud sont les plus connus des modèles de services cloud. Le logiciel est hébergé, géré et fourni par un tiers via Internet (généralement via une interface basée sur navigateur). En fournissant leur application logicielle par le biais d’Internet, les entreprises se déchargent des coûts de gestion et de maintenance sur le ou les fournisseurs concernés.

Les solutions SaaS les plus populaires sont les logiciels de messagerie et de gestion de la relation client.

Types de cloud computing

Il existe trois principales options de services cloud : les clouds privés, publics et hybrides. Chacune présente ses propres avantages et inconvénients, et votre choix (ou celui de votre entreprise) dépendra de vos données ainsi que du niveau de sécurité et de gestion dont vous avez besoin.

Public

Le cloud public est probablement l’option de cloud computing la plus courante. Dans ce contexte, tous les services et l’infrastructure correspondante sont gérés hors site via Internet et partagés entre plusieurs utilisateurs (ou tenants).

Les services de streaming comme Netflix ou Hulu sont un exemple typique de cloud public utilisé par des consommateurs. Les utilisateurs s’y abonnent certes par le biais d’un compte individuel, mais l’accès se fait via une seule et même plateforme sur Internet.

Un cloud public présente l’avantage d’accroître l’efficacité et la rentabilité des ressources partagées. Ce type de cloud est généralement moins onéreux que les solutions de cloud privé et hybride (ainsi que les systèmes classiques sur site), car il repose sur des économies d’échelle. Les utilisateurs n’ont pas à payer les services qu’ils n’utilisent pas, ni à se soucier de la gestion et de la maintenance de l’infrastructure physique.

Privées

Un cloud privé fournit des services informatiques via Internet ou un réseau privé à des utilisateurs déterminés, plutôt qu’au public au sens large. Au lieu d’avoir plusieurs tenants, comme dans le cas d’un cloud public, un cloud privé en compte généralement un seul. Toutes les données sont protégées derrière un pare-feu. Cette solution est très prisée par de nombreuses entreprises qui souhaitent bénéficier de l’agilité du cloud tout en disposant de capacités de personnalisation et de sécurité accrues.

Les clouds privés peuvent être hébergés sur site ou hors site. Leur particularité réside dans leur fonctionnement avec un tenant unique et privé qui dispose d’un contrôle accru sur les services. Les clouds privés sont particulièrement appréciés des organisations qui accordent une grande importance à la sécurité et à la conformité.

Hybride

Un environnement cloud hybride combine des éléments de cloud privé et public à des degrés divers. Bien qu’ils fonctionnent indépendamment, les clouds d’un environnement hybride communiquent par l’intermédiaire d’une connexion chiffrée et permettent la portabilité des données et des applications.

Il s’agit d’une solution de plus en plus prisée, car elle offre aux organisations une plus grande flexibilité pour répondre à leurs besoins informatiques.

Avantages du cloud pour votre entreprise

Les solutions basées sur le cloud offrent de nombreux atouts. En fonction de vos besoins en termes d’activité et de données, la migration vers un environnement cloud peut présenter les avantages suivants :

Économies financières

Bien que le montant initial de la migration vers le cloud puisse surprendre certaines entreprises, cette stratégie offre des opportunités intéressantes en termes de retour sur investissement et de réduction des coûts. Le recours au cloud computing implique généralement l’adoption d’une grille de facturation à l’usage, ce qui signifie que vous n’avez plus à payer les services que vous n’utilisez pas (stockage, bande passante ou autres).

En outre, les solutions cloud constituent une option particulièrement économique pour les petites entreprises qui ne disposent pas du capital nécessaire pour mettre en place et gérer leurs propres infrastructures informatiques. Une plus grande efficacité et des économies d’échelle signifient plus d’argent dans votre poche à long terme.

Fiabilité

Une plateforme cloud gérée est en principe beaucoup plus fiable qu’une infrastructure informatique interne, avec un nombre réduit de temps d’arrêt ou d’interruptions de service. La plupart des fournisseurs offrent une assistance 24 h/24 7 j/7, et un taux de disponibilité de plus de 99,9 %.

Grâce à leurs pratiques de duplication de sauvegardes, vous avez l’assurance que vos données et vos applications sont disponibles dès que vous en avez besoin.

Mobilité

Le cloud offre un niveau de portabilité inégalé par rapport à l’informatique classique. En gérant vos données et vos logiciels sur le cloud, vos collaborateurs peuvent accéder aux informations dont ils ont besoin et communiquer entre eux à tout moment et où qu’ils se trouvent, depuis leur ordinateur portable, leur smartphone ou tout autre appareil connecté à Internet.

Les solutions basées sur le cloud offrent la possibilité de travailler à distance et de renforcer la productivité et l’efficacité, car il suffit à chacun d’appuyer sur un bouton pour avoir accès aux mêmes informations actualisées.

illustration of people working together

Votre entreprise se prépare à passer au cloud ? Utilisez notre liste de contrôle pour garantir le succès de votre stratégie de migration.

En savoir plus

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

what does HR do

Quel est le rôle des ressources humaines ? 11 responsabilités fondamentales

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Articles connexes :

Why AWS is the #1 Cloud in Business

AWS gartner

Using network diagrams for diagnosis and troubleshooting

network troubleshooting
Français
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.