PINGDOM_CANARY_STRING
Comment créer une carte de la chaîne de valeur (VSM)

Comment créer une carte de la chaîne de valeur (VSM)

Temps de lecture : environ 9 min

Publié par : Lucid Content Team

Votre entreprise a récemment adopté la méthode Lean. Vous êtes favorable à cette idée : tout le monde s’engage à réduire le gaspillage, ce qui rend l’entreprise plus efficace et votre travail beaucoup plus facile.

Puis, vous réalisez que le value stream mapping est un élément clé de la méthode Lean. Vous consultez un exemple, mais n’avez pas la moindre idée de la façon dont vous pourriez recréer ce diagramme pour votre propre processus. Si vous êtes dans cette situation ou si vous souhaitez simplement en savoir plus, utilisez ce guide pour découvrir comment cartographier la chaîne de valeur de votre processus.

Qu’est-ce qu’une carte de la chaîne de valeur ?

Une carte de la chaîne de valeur (VSM) est un logigramme qui illustre et analyse les étapes nécessaires à la production d’un produit ou à la fourniture d’un service. Une fois que vous avez modélisé l’état actuel d’un processus de bout en bout, vous devez identifier les domaines qui n’apportent pas de valeur ajoutée et réduire leur importance.

Le value stream mapping a vu le jour avec la méthode Lean, car il constitue un outil puissant pour visualiser les objectifs clés de cette dernière : contrôler tous les gaspillages, notamment la surproduction, les pièces défectueuses et le transport des personnes et des produits.

Conseils pour le value stream mapping

Cet article est consacré à la création d’une carte VSM à proprement parler, mais vous devez passer du temps à observer le processus de votre entreprise avant de pouvoir le modéliser. Suivez ces conseils lorsque vous effectuez une analyse de la chaîne de valeur :

  • Communiquez d’abord avec la direction : assurez-vous de comprendre les objectifs de vos parties prenantes clés et de les prendre en compte lorsque vous choisissez un processus à analyser.
  • Observer le processus et recueillir des données : demandez à vos collègues de vous présenter le processus existant. Certains ingénieurs process commencent par la fin du processus. Notez le temps qu’il faut pour accomplir chaque étape, et relevez les éventuels points faibles. Les données peuvent inclure le nombre de travailleurs, le nombre d’heures de travail, la taille de chaque lot, le temps de fonctionnement et d’arrêt des machines, etc.
  • Commencez par consigner l’état actuel, puis passez à l’état futur : documentez votre processus dans son état actuel afin de mettre en évidence les problèmes éventuels. Après avoir créé cette carte de la chaîne de valeur, vous pouvez en générer d’autres pour modéliser vos workflows souhaités.

Parcourez notre guide du value stream mapping pour en savoir plus sur cette méthode et découvrir dans quelles situations l’utiliser.

 

Comment dessiner une carte de la chaîne de valeur

Vous maîtrisez le déroulement de votre processus et savez comment recueillir les données dont vous avez besoin ? Parfait. Découvrons comment dresser une carte de la chaîne de valeur pour commencer à analyser votre processus.

Nous allons détailler l’ensemble du processus, mais voici les étapes de base du value stream mapping :

carte de la chaîne de valeur processus

Remarque : si vous utilisez Lucidchart pour réaliser votre diagramme, assurez-vous d’utiliser notre modèle de carte de la chaîne de valeur ou d’ajouter notre bibliothèque de formes de chaîne de valeur. Il suffit de cliquer sur + Formes en bas de l’éditeur et de cocher la case Chaîne de valeur.

1. Déterminer la portée de votre carte VSM.

Créez d’abord vos points de départ et d’arrivée, et placez-les dans les coins supérieurs gauche et droit de votre document. Si vous voulez modéliser l’ensemble de la supply chain, vous devrez probablement commencer par le fournisseur ou les matières premières et finir par le client. Utilisez la forme pointue (dans la bibliothèque Processus de Lucidchart) pour représenter ces éléments.

En regard du client, notez votre takt time, c’est-à-dire le délai maximum dont vous disposez pour satisfaire la demande client. Pour calculer ce nombre, prenez le temps disponible pour la production (en minutes) et divisez-le par les unités de production requises.

exemple de carte de la chaîne de valeur périmètre

2. Cartographier les étapes de votre processus.

Ajoutez des rectangles de processus (en utilisant la forme Processus dédiée de la catégorie Processus dans Lucidchart) pour illustrer toutes les étapes correspondantes. Dans le coin de chaque rectangle, un petit cercle indique combien d’opérateurs effectuent cette étape du processus. L’exemple ci-dessous indique qu’une seule personne fait griller le pain, une autre dépose le thon et encore une autre emballe le sandwich.

Sous chaque rectangle de processus, ajoutez un rectangle de données pour votre analyse (en utilisant la forme Autres informations de la catégorie Informations dans Lucidchart). Ces encadrés peuvent inclure notamment les données suivantes :

  • C/T ou cycle time : le temps nécessaire pour réaliser une pièce
  • C/O ou changeover time : le temps nécessaire pour changer de type de produit
  • Uptime : le pourcentage de temps pendant lequel la machine est opérationnelle
  • Yield : le pourcentage de pièces qui réussissent l’inspection

exemple de carte de la chaîne de valeur rectangle de processus

3. Ajouter l’inventaire et les temps d’attente.

Reliez maintenant vos points de départ et d’arrivée à vos rectangles de processus à l’aide de flèches afin d’illustrer le déroulement complet du processus. Dans Lucidchart, la bibliothèque de formes Flèches contient tous les éléments dont vous avez besoin. Les lignes pleines et épaisses représentent les expéditions ; dans notre cas, le fournisseur expédie les matières premières à l’usine, puis l’usine expédie les sandwichs préparés aux clients. Les flèches en pointillés, également appelées flux poussés, représentent les matières transmises d’un processus au suivant.

Entre chaque étape, utilisez un triangle d’inventaire (que vous trouverez sous Matériaux dans Lucidchart) pour indiquer le nombre de pièces que vous avez en WIP (état provisoire) à la fin de chaque étape. Sur les flèches d’expédition, vous pouvez également ajouter un symbole de camion, d’avion ou autre pour indiquer le mode de transport.

exemple de carte de la chaîne de valeur stock

4. Indiquer la direction des flux d’information.

Les cartes VSM ne représentent pas seulement le processus de production, mais aussi le flux d’informations qui lui est lié. Ajoutez un rectangle de contrôle de la production pour indiquer les personnes qui programment et surveillent la production. Vous pouvez trouver cette forme sous Informations dans Lucidchart, et la plupart des utilisateurs la placent entre les points de départ et d’arrivée. La seconde moitié de ce rectangle vous permet de préciser les responsabilités de ce groupe.

Ensuite, tracez des lignes de communication pour illustrer les flux d’informations. Les lignes en zigzag indiquent les communications électroniques, telles que l’e-mail, le téléphone ou le fax. Vous pouvez ajouter des notes sur le type de données échangées, la fréquence de ces échanges ou les supports utilisés. Les lignes droites indiquent les communications manuelles, telles que les mémos, les rapports imprimés ou les conversations en personne. Ajoutez des règles de mise en forme conditionnelle pour actualiser automatiquement les formes et les lignes lorsque votre processus évolue, afin de suivre avec précision votre flux d’informations.

Dans cet exemple, le contrôle de la production reçoit les commandes du client et envoie les prévisions hebdomadaires au fournisseur par voie électronique, mais il communique les horaires quotidiens aux agents de fabrication en personne.

 

exemple de carte de la chaîne de valeur flux d’informations

5. Créer une frise chronologique.

Pour finir, vous devez créer une frise chronologique au bas de votre carte VSM. Étant donné que l’objectif de ce type de diagramme est de détecter les gaspillages dans un processus, une frise chronologique constitue sans doute l’élément le plus important.

Vous la trouverez dans la bibliothèque « Chaîne de valeur » de Lucidchart. Elle peut être aussi longue que vous le souhaitez et comporte deux niveaux. Dans celui du bas, vous noterez la durée des processus à valeur ajoutée, tirée des rectangles de données ci-dessus. En haut, vous noterez la durée des processus sans valeur ajoutée. Utilisez les formules de Lucidchart pour vous aider à calculer le temps avec précision et à contrôler l’efficacité. Dans notre exemple, nous avons calculé la durée des processus sans valeur ajoutée sur la base du stock que nous avons enregistré, afin de pouvoir tenir compte de la surproduction. Étant donné que le client demande 800 sandwichs par jour, 800 pièces comptent pour 1 jour de temps sans valeur ajoutée.

La frise chronologique comprend également un rectangle de données à droite qui combine toutes ces informations. Il contient généralement les données suivantes :

  • PLT ou lead time de production : le total du temps sans valeur ajoutée provenant du haut de la frise chronologique
  • VA / T ou temps à valeur ajoutée : le total du temps à valeur ajoutée provenant du bas de la frise chronologique
  • PCE ou efficience du cycle processus : le pourcentage de temps à valeur ajoutée hors du PLT

exemple de carte de la chaîne de valeur chronologie

Et voilà, vous avez terminé !

Maintenant que vous savez comment créer votre cartographie de la chaîne de valeur, vous souhaitez probablement découvrir une méthode plus rapide (il s’agit après tout de réduire le gaspillage). Gagnez du temps en démarrant à l’aide de nos modèles de VSM.

Une fois votre VSM complétée, il ne vous reste plus qu’à l’exploiter. Réduisez le gaspillage et contrôlez l’efficacité en partageant votre carte avec vos collègues. Envoyez un lien d’accès à vos collaborateurs, présentez votre carte grâce au mode dédié ou insérez-la dans vos applications préférées, telles que PowerPoint, Excel ou Confluence, grâce à nos puissantes intégrations. Et ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Actualisez votre VSM afin qu’elle corresponde précisément à vos processus actuels et que toutes les parties restent en phase.

illustration of people working together

Créez gratuitement un compte Lucidchart pour commencer à élaborer votre propre value stream map.

Inscrivez-vous maintenant

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

what does HR do

Quel est le rôle des ressources humaines ? 11 responsabilités fondamentales

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Français
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.