PINGDOM_CANARY_STRING
Méthode Waterfall

Ce que la méthode de gestion de projet Waterfall peut (et ne peut pas) faire pour vous

Temps de lecture : environ 10 min

Publié par : Lucid Content Team

Si vous travaillez dans la gestion de projet, vous avez probablement rencontré un certain nombre d’expressions insolites lorsque vous cherchiez à déterminer l’approche qui conviendrait le mieux à votre équipe : chemin critique, Scrum, PMBOK, Six Sigma, etc. Parmi tous ces termes, vous avez peut-être entendu parler de la méthode de gestion de projet Waterfall, même si vous ne l’avez jamais utilisée.

Vous souhaitez savoir si cette approche est adaptée à vos besoins en matière de gestion de projet ? Dans ce guide, vous découvrirez le processus séquentiel qu’elle emploie pour simplifier la gestion de projet et la manière dont vous pouvez mettre en œuvre certains de ses aspects dans votre travail.

Qu’est-ce que la méthode de gestion de projet Waterfall ?

Pour faire simple, la méthode Waterfall est un processus séquentiel et linéaire de gestion de projet. Elle se compose de plusieurs phases distinctes. Aucune phase ne commence tant que la précédente n’est pas terminée, et l’achèvement de chaque phase est définitif : l’approche Waterfall ne permet pas de revenir en arrière. En cas de problème, une seule solution : reprendre à la première phase.

La rigidité de cette méthode s’explique par ses origines. En effet, la gestion de projet Waterfall trouve son origine dans des secteurs sans lien avec le logiciel, tels que la fabrication et la construction, où ce système est apparu par nécessité. Dans ces filières, les phases d’un projet doivent se dérouler de manière séquentielle. Vous ne pouvez pas poser de cloisons sèches si vous n’avez pas monté la structure de votre maison. De la même manière, il est impossible de revenir sur une phase. Il est difficile d’annuler le coulage de fondations en béton.

Comme vous pouvez l’imaginer, le système Waterfall nécessite une planification adéquate. Les exigences du projet doivent être claires dès le départ, et toutes les personnes impliquées dans sa réalisation doivent en être parfaitement conscientes. Chaque membre de l’équipe doit également comprendre quel sera son rôle au sein du projet et ce que ce rôle implique.

Toutes ces informations doivent être soigneusement documentées, puis distribuées à l’ensemble des intervenants. Nous vous recommandons de présenter ces informations sous la forme d’un logigramme, tel qu’illustré ci-dessous, afin que votre équipe puisse comprendre rapidement les exigences et les consulter si nécessaire. Vous pouvez également essayer d’ajouter des couloirs pour indiquer la répartition des tâches entre les membres de l’équipe.

Les membres de l’équipe se référeront à la documentation que vous leur fournirez tout au long du processus. Lorsqu’il est suivi de manière appropriée, ce document indique clairement les attentes du projet, guidant ainsi la création du produit. Il prévoit également des jalons qui permettent de déterminer facilement si les délais sont respectés.

Par conséquent, une documentation exhaustive est absolument essentielle dans le cadre de la gestion de projet Waterfall. Cette documentation doit intervenir à chaque phase du processus, afin que tous les collaborateurs impliqués soient en phase malgré la progression séquentielle du projet.

Les différentes phases de la gestion de projet Waterfall

Les différentes phases du système varient quelque peu d’une source à l’autre, mais elles comprennent généralement les éléments suivants :

1. Analyse et documentation des exigences

Au cours de cette étape, vous devez rassembler des informations complètes sur les exigences de ce projet. Vous pouvez recueillir ces renseignements de diverses manières, que ce soit par des entretiens, des sondages ou des séances de brainstorming interactives. À la fin de cette phase, les exigences du projet doivent être claires et figurer sur un document qui sera distribué à l’ensemble de votre équipe.

2. Conception du système

À partir des exigences établies, votre équipe conçoit le système. Cette phase ne comporte pas d’écriture de code, mais l’équipe détermine certains paramètres tels que le langage de programmation ou les spécifications matérielles.

3. Mise en œuvre

L’écriture du code est réalisée au cours de cette phase. Les programmeurs utilisent les informations de l’étape précédente pour créer un produit fonctionnel. Ils implémentent généralement le code par petits fragments, qui sont intégrés à la fin de cette phase ou au début de la suivante.

4. Validation

Une fois la programmation terminée, les tests du produit peuvent commencer. Les testeurs détectent et signalent méthodiquement toute anomalie. Si des dysfonctionnements majeurs apparaissent, il est possible que votre projet doive retourner à la première phase pour être réévalué.

5. Mise en service

À cette étape, le produit est terminé, et votre équipe remet les livrables pour qu’ils soient déployés ou publiés.

6. Maintenance

Le produit a été livré au client et celui-ci l’utilise. Lorsque des problèmes surviennent, votre équipe peut être amenée à produire des correctifs et des mises à jour pour les résoudre. Là encore, les dysfonctionnements importants peuvent nécessiter un retour à la première phase.

Avantages de la gestion de projet Waterfall

Bien que la majorité des entreprises appliquent une combinaison de styles de gestion de projet, un rapport de 2017 de LiquidPlanner a révélé que 25,5 % des entreprises du secteur industriel recourent actuellement à la méthode Waterfall. Quelles sont les raisons du succès de cette approche pour tant d’équipes ?

Formation simplifiée

Cette méthode peut garantir la réussite de votre projet, même en cas de changements de capacité imprévus. La gestion de projet Waterfall insiste sur la production d’une documentation complète, ce qui vous permet d’ajouter facilement et en douceur de nouveaux collaborateurs à vos projets. Plus besoin d’essayer de deviner ce qu’un programmeur absent cherchait à accomplir, puisque tout est consigné, de la conception du projet à son achèvement. Il suffit aux nouveaux membres de l’équipe de se référer à la documentation pour se mettre rapidement à niveau.

Avancement clarifié

La gestion de projet Waterfall présente également les progrès de manière simple. Les jalons clairement définis au cours de la première phase permettent de déterminer facilement si un projet respecte les délais prévus. De même, les différentes étapes révèlent le degré d’avancement du projet à tout moment, car le système Waterfall ne permet pas de revenir à une phase précédente. Cette approche élimine une grande partie des approximations concernant la chronologie d’un projet.

Gestion des projets simplifiée

Ces avantages, associés à la nature linéaire du système, rendent les projets Waterfall faciles à gérer. Grâce au système séquentiel, vous saurez à tout moment où en est le projet et s’il se déroule comme prévu. Plutôt que de se démener pour gérer une équipe nombreuse, il suffit au responsable de se concentrer exclusivement sur les collaborateurs participant à la phase en cours. Et en cas de retards imprévus ou de changements de personnel, la documentation Waterfall vous permet de remettre rapidement votre équipe sur les rails.

Gains de temps et d’argent

Que vous décidiez de vous engager pleinement dans la gestion de projet Waterfall ou non, il est certain que plusieurs caractéristiques de cette méthode – en particulier une conceptualisation approfondie et une documentation détaillée – constituent une préparation optimale pour réussir un projet dès sa première exécution. Si vous prenez le temps de déterminer et de planifier vos exigences dès le début, vous économiserez du temps et de l’argent par la suite.

Dans quels cas utiliser la méthode Waterfall

Patrick Rockwell, expert en la matière, recommande de recourir à la méthode Waterfall dans certaines situations :

« Bien que cela soit plus rare de nos jours, lorsque les exigences de votre produit final sont fixes, mais que les délais et le budget sont variables, choisissez la méthode Waterfall. Pour moi, c’est un peu comme un scientifique qui fait des recherches pour une grande entreprise. Par tâtonnement, il répètera probablement l’ensemble du processus à plusieurs reprises, en démarrant à différentes étapes, pour obtenir le résultat final tant convoité. Dans le cadre de la gestion de projet Waterfall, ce comportement est attendu et encouragé ! Cela permet aux collaborateurs de rectifier et de reconsidérer leur approche à maintes occasions. »

Comme le souligne Patrick Rockwell, la gestion de projet Waterfall peut s’avérer problématique si les exigences du projet ne sont pas parfaitement claires, ce qui se produit lorsqu’un utilisateur a une idée générale de ce qu’il veut, mais ne peut pas en préciser les détails. La nature linéaire du système Waterfall n’est pas adaptée à la découverte, et sans exigences spécifiques, le projet risque d’en pâtir.

Les essais tardifs compliquent grandement toute possibilité de révision. En effet, les partisans d’une approche stricte de la méthode Waterfall affirmeraient qu’un besoin de révision est la preuve que les exigences du produit n’étaient pas claires et que le projet doit donc recommencer à la première étape. Il peut s’agir d’un problème grave dans de nombreux secteurs, notamment dans l’univers en constante évolution du développement logiciel.

Une approche agile sera plus susceptible de convenir à votre projet si vous soupçonnez que les exigences peuvent changer pendant la phase de production ou qu’une révision sera nécessaire. En réalité, la plupart des projets de développement logiciel entrent dans cette catégorie.

En raison de son incapacité à s’adapter au changement, la méthode Waterfall convient mieux aux projets courts et bien définis dès le départ. Si vous avez la certitude que les exigences du projet resteront statiques, la méthode Waterfall constitue un moyen simple de faire avancer un projet selon un processus clairement défini. Elle en facilite la gestion et le suivi.

Comment Lucidchart peut vous aider à documenter votre projet

Vous avez décidé d’essayer la méthode Waterfall ? Maintenant que vous avez réalisé l’importance de la documentation dans cette méthode, vous savez que la première étape consiste à trouver une plateforme qui permet de suivre toutes les tâches nécessaires et de les partager avec votre équipe.

Lucidchart peut vous aider dès la définition des exigences et jusqu’à la phase de test :

  • Établissez une carte mentale pour recueillir les exigences. Vous pouvez également projeter votre document Lucidchart lors d’une réunion avec les parties prenantes et ajouter des suggestions en temps réel.
  • Si vous travaillez dans le développement logiciel, vous pouvez créer un diagramme de flux d’utilisateurs à partir des exigences recueillies. Grâce à ce document, les développeurs obtiennent une vue d’ensemble de la façon dont le logiciel doit fonctionner.
  • Une fois que vous avez fixé les exigences et déterminé les tâches nécessaires pour les satisfaire, créez un flux de travail pour votre équipe. Dans Lucidchart, votre équipe sera en mesure de visualiser les dépendances en un clin d’œil.
  • Mettez votre documentation à la disposition de toutes les personnes impliquées dans le projet. Vos documents Lucidchart sont accessibles depuis n’importe quel système d’exploitation et vos diagrammes peuvent être intégrés dans vos applications préférées, ce qui simplifie leur partage. Vous pouvez également choisir qui peut modifier ou simplement consulter un document afin de garantir que Lucidchart reste une source unique de vérité.

Créez gratuitement un compte Lucidchart et découvrez comment améliorer votre processus de documentation dans le cadre d’une approche Waterfall.

Prêt à appliquer la méthode Waterfall pour votre gestion de projet ?

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

what does HR do

Quel est le rôle des ressources humaines ? 11 responsabilités fondamentales

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Articles connexes :

Agile, Waterfall, Kanban ou Scrum : quelles différences ?

comparatif agile, waterfall, kanban et scrum

Les avantages et les inconvénients de la méthode Waterfall

Français
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.