qu’est-ce que la méthode agile

Qu’est-ce que la méthode agile ? (vous l’utilisez sûrement déjà)

Temps de lecture : environ 9 min

Publié par : Lucid Content Team

En tant que chef de projet, vous savez que votre entreprise doit s’adapter à un paysage en constante évolution, une exigence que les méthodes classiques de gestion de projet ne suffisent pas toujours à satisfaire. De nombreuses entreprises gardent une longueur d’avance en utilisant des méthodes de production plus légères, plus rapides et plus innovantes.

C’est là que la démarche agile entre en jeu.

Il n’existe pas de définition unique de la démarche agile. Il s’agit plutôt d’un état d’esprit ou d’une manière d’aborder un projet. Au lieu de planifier un projet et de progresser vers une date de livraison ou de lancement, la démarche agile décompose le processus de développement en étapes itératives et favorise la souplesse, les tests et le changement tout au long du cycle de vie.

Continuez votre lecture pour en savoir plus sur cette approche et sur la façon dont vous pouvez appliquer ses principes avec votre équipe.

Comprendre la démarche agile

La démarche agile rejette le travail par phases séquentielles et s’appuie sur des tâches simultanées et incrémentielles réparties entre différents services. Les équipes réalisent leur travail par sprints, qui sont généralement organisés en cycles de deux semaines. Plusieurs étapes de vérification permettent à l’équipe d’ajuster le tir si nécessaire, et ce tout au long du projet. En évaluant continuellement le déroulement du projet tout au long du processus, vous pourrez fournir un meilleur produit final.

Pourquoi choisir la démarche agile plutôt qu’une approche Waterfall classique ou d’autres modèles de gestion ?

Comme l’explique Scott Sehlhorst, consultant en gestion de produits et en stratégie :

« Il existe trois contextes dans lesquels l’agilité apporte une valeur particulière, mais elle est bénéfique dans toutes les situations. Les membres de l’équipe reçoivent un feedback sur leur travail et peuvent comprendre l’impact de ce qu’ils ont créé, ce qui leur procure un avantage indiscutable sur le plan individuel. Les services d’ingénierie gagnent en efficacité à la fois dans leurs opérations et dans la création de valeur. Les entreprises dans leur ensemble s’adaptent plus facilement à l’évolution des marchés et sont plus compétitives, en tirant parti à la fois de leurs meilleures performances et de cette nouvelle réactivité. »

Comment fonctionne la démarche agile ?

Mettre en pratique la méthode agile est très simple, et vous l’utilisez peut-être déjà sous une forme ou une autre sans le savoir. Tout le monde a l’habitude de rédiger des listes de tâches, de classer leur contenu par ordre de priorité, puis de rayer une par une chacune de leurs lignes. La démarche agile est simplement une version plus détaillée et organisée de votre liste de tâches.

Étape 1 : Dressez une liste des fonctionnalités ou des éléments indispensables. Cette étape consiste à se réunir avec le client et/ou les principales parties prenantes pour identifier les composantes du projet et établir un ordre de priorité. Dans le cas du développement logiciel, de nombreux groupes utilisent la règle MoSCoW pour décider quels éléments et fonctionnalités inclure dans la première phase du développement :

  • Must have (Vital)
  • Should have (Essentiel)
  • Could have (Confort)
  • Won’t have time now, but later (Luxe, zone d’optimisation budgétaire)

Étape 2: Estimez le temps nécessaire à la réalisation de chaque entité ou élément. Au cours de cette étape, l’équipe fixe également des priorités afin que les éléments les plus importants soient réalisés en premier.

Étape 3 : Établissez un calendrier pour déterminer les fonctionnalités sur lesquelles travailler en premier, à quel moment les produits peuvent être mis à l’essai et quand intégrer les commentaires dans les itérations. À mesure que le travail avance, l’équipe ajuste le plan et décide si le rythme et la cadence du projet sont convenables pour tous les participants ou s’il faut les intensifier ou les réduire.

12 principes du Manifeste agile

Il existe différents types de cadres agiles, mais tous reposent sur quelques principes fondamentaux. Citons tout d’abord les 12 principes du Manifeste agile :

  1. Satisfaire le client en livrant rapidement et régulièrement des fonctionnalités
  2. Accepter les changements d’exigences tout au long du processus de développement
  3. Livrer fréquemment un logiciel fonctionnel
  4. Collaborer avec les parties prenantes et les développeurs tout au long du projet
  5. Soutenir, faire confiance et motiver les intervenants
  6. Favoriser les interactions en face à face
  7. Un logiciel fonctionnel est la meilleure mesure de l’avancement du projet
  8. Les processus agiles encouragent un rythme de développement soutenable
  9. Une attention continue aux détails techniques et au design renforce l’agilité
  10. Simplicité
  11. Les meilleures architectures, spécifications et conceptions émergent d’équipes auto-organisées
  12. Réflexions périodiques sur la manière de devenir plus efficace

Ces 12 principes s’inspirent des quatre valeurs principales de la démarche agile.

Les individus et leurs interactions sont plus importants que les processus et les outils.

Les différentes variantes de la démarche agile reposent toutes sur la capacité de petites équipes à travailler à la fois indépendamment et collectivement pour mener à bien un projet. Dans ce contexte, l’équipe privilégie les interactions en face à face par rapport à des moyens de communication plus passifs, et les participants sont habilités à prendre des décisions tout au long du processus plutôt que de se conformer à des instructions ou des directives imposées par la hiérarchie.

Un logiciel fonctionnel est plus important qu’une documentation exhaustive.

Toutes les études, les enquêtes et les campagnes de recherche du monde ne peuvent rivaliser avec un produit opérationnel concret. En se concentrant sur le développement et le lancement de plusieurs itérations d’un produit, et en testant continuellement ces dernières, l’équipe peut réagir aux problèmes en temps réel et les corriger afin d’obtenir une version finale plus aboutie.

L’adaptation au changement est plus importante que le respect d’un plan.

La plupart des projets commencent par un cahier des charges, c’est-à-dire un ensemble de livrables convenus. Il fournit un contexte et constitue un point de référence tout au long du projet, mais il ne doit pas limiter la conversation entre les parties prenantes. Un dialogue ouvert et la capacité à s’adapter si nécessaire tout au long du processus de développement sont les signes distinctifs de la démarche agile et permettent d’obtenir un produit de meilleure qualité.

La collaboration avec les clients est plus importante que la négociation contractuelle.

Chaque fois qu’un commentaire vous parvient ou qu’une difficulté se présente, la démarche agile vous donne la possibilité d’ajuster le cap. Au lieu d’attendre la date de lancement pour corriger les bugs, les équipes publient constamment de nouvelles versions de leur produit, les testent auprès d’utilisateurs réels et corrigent les problèmes à mesure qu’ils sont identifiés.

Les différents types de méthodes agile

Il existe de nombreux types de cadres agiles destinés au développement et à la gestion de projets. Voici un aperçu des plus populaires d’entre eux :

Méthode Scrum

La méthode Scrum repose en grande partie sur un feedback continu, avec de petites équipes autogérées et un travail divisé en sprints (périodes de deux semaines de travail ciblé).

Un sprint commence par une réunion de planification pour décider des tâches que l’équipe va accomplir pendant les deux semaines. Les équipes tiennent généralement une brève réunion quotidienne pour déterminer si l’atteinte de leurs objectifs est sur de bons rails, puis elles organisent une réunion de rétrospective après le sprint pour analyser leurs accomplissements et les domaines à améliorer pour la prochaine itération.

exemple de méthode Scrum

Méthode Kanban

Initialement conçue par des industriels japonais pour communiquer les directives d’un projet, la méthode Kanban est une stratégie qui présente les éléments de travail les uns par rapport aux autres afin que l’équipe puisse identifier les éléments prioritaires et éviter de se lancer dans un trop grand nombre de tâches simultanément.

exemple de méthode Kanban

Méthode Extreme Programming (XP)

Connu sous le nom de méthode XP, ce cadre agile met l’accent sur la satisfaction client : il vous encourage à fournir des fonctionnalités aux clients à mesure qu’ils en ont besoin au lieu de livrer toutes les mises à jour à une date éloignée. Pour atteindre cet objectif, la méthode XP insiste également sur les points suivants :

  • Une communication constante avec les clients et les membres de l’équipe
  • Des lancements fréquents avec des cycles courts
  • Des jalons pour les tests et les réactions des clients
  • Une conception logicielle simplifiée.
exemple de méthode XP

Méthode Crystal

Crystal est une méthode agile évolutive qui repose sur la taille de l’équipe et les priorités du projet. Le processus basique de la méthode Crystal comprend trois phases principales, chacune avec ses propres tâches :

  • Affectation : formez une équipe de développement, déterminez la faisabilité du projet et consolidez votre méthode de développement.
  • Livraison cyclique : à ce stade, vous élaborez les mises à jour et le plan de release, intégrez les itérations de test et livrez le produit aux utilisateurs.
  • Fin du projet : déploiement, bilan post-développement et réflexion.

Méthode DSDM (Dynamic systems development method)

DSDM est orientée utilisateur et requiert une participation active tout au long du processus, avec des livraisons fréquentes et un pouvoir de décision donné aux équipes. La méthode DSDM comprend les phases suivantes :

  • Avant-projet
  • Étude de faisabilité
  • Analyse fonctionnelle
  • Modèle fonctionnel itératif
  • Conception et réalisation itératives
  • Mise en œuvre
  • Post-projet

exemple méthode DSDM

Développement basé sur les fonctionnalités (FDD)

La méthode FDD définit des phases de travail courtes et spécifiques et se concentre sur la création et la conception de fonctionnalités. Elle se décompose en plusieurs étapes :

  • Modélisation objet de domaine
  • Développement par fonctionnalité
  • Propriété des composants/classes
  • Fonctionnalités assignées aux équipes
  • Inspections
  • Gestion de la configuration
  • Livraisons fréquentes
  • Visibilité sur l’avancement et les résultats

exemple méthode FDD

Découvrez les différences entre les cadres agiles, Waterfall, Kanban et Scrum. Exemples de modèles inclus !

En savoir plus

Adopter un cadre agile pour les opérations ou la planification de vos projets peut améliorer considérablement l’efficacité et la souplesse de votre équipe. Lorsque vous laissez faire le hasard, que vous intégrez les commentaires des clients tout au long du cycle de vie de votre projet et que vous donnez à chaque collaborateur les moyens d’agir, vous obtenez un ensemble de processus souples qui favorisent l’innovation.

Découvrez les différentes étapes du cycle de vie du développement logiciel agile.

En savoir plus

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

process improvement methodologies

Quelle méthode d’amélioration des processus utiliser ?

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Articles connexes :

Why incorporate Agile testing into your production process

agile testing

Using Lucidchart for Agile methodology

Lucidchart for Agile methodology

Démarrer

  • Tarification
  • Individual
  • Équipe
  • Entreprise
  • Contact commercial
ConfidentialitéMentions légalesCookies

© 2022 Lucid Software Inc.