processus de conception logicielle

Comment décomposer votre SDD en conception logicielle

Temps de lecture : environ 10 min

Publié par : Lucid Content Team

Après la phase de conception logicielle, vous allez passer à l’action et commencer à diriger votre équipe pour concrétiser votre projet. Avec une bonne planification, vous pouvez poser les jalons importants et fournir à chacun des directives précises pour que votre projet reste sur la bonne voie.

En commençant par la définition de vos exigences et la conception de votre architecture logicielle, votre équipe peut décomposer le travail de vos ingénieurs en étapes claires et reliées de façon logique, une stratégie gagnante qui contribuera au succès du projet. 

Les avantages de la conception logicielle 

La conception logicielle part des exigences pour ensuite examiner comment le logiciel répondra aux besoins des utilisateurs et de l’entreprise. La création de documents de conception logicielle fournit à l’équipe de développement un plan détaillé qu’elle peut utiliser pour développer le logiciel. Elle peut notamment combiner et croiser toutes les informations dont elle a besoin, de la description des spécifications et des fonctionnalités du produit fini au calendrier, aux objectifs et aux plans de l’équipe en vue de le créer. 

Si vous parvenez à comprendre en détails quel problème votre logiciel résout, si vous savez à quoi ce dernier ressemble et comment fonctionne son architecture interne, alors le logiciel pourra répondre aux exigences fondamentales fixées et satisfaire les besoins des utilisateurs. 

La conception logicielle présente plusieurs avantages importants, à savoir : 

  • Éviter ou gérer l’incertitude : la conception logicielle vous permet de gérer les incertitudes qui peuvent subsister ou les éviter complètement en employant des stratégies appropriées. Par exemple, si vous n’êtes toujours pas sûr de la performance d’un nouveau système, vous pouvez commencer à prévoir la façon dont vous allez anticiper les problèmes de performance, y répondre et les corriger. 

  • Assurer une implémentation adéquate : vous pouvez commencer à réfléchir à l’implémentation de manière anticipée et la commencer en ayant défini les étapes de développement et les plans de conception les plus appropriés. Réfléchissez aux exigences de l’implémentation et planifiez-les dans vos documents de conception. 

  • Définir la manière dont vous allez créer le logiciel : clarifiez vos idées pour la conception du logiciel et notez tout en détail.

  • Donner de la cohérence à l’ensemble de votre projet : aidez votre équipe à rester sur la bonne voie en lui montrant exactement à quoi doit ressembler le résultat final et comment vous comptez l’atteindre. Aidez votre équipe de développement à coder dans un style cohérent. 

La différence entre l’architecture et la conception logicielle 

En général, la conception logicielle porte sur des parties plus spécifiques et plus individuelles de votre logiciel, tandis que l’architecture logicielle fait référence à la structure générale. 

  • Architecture logicielle : une « vue d’en haut » qui permet d’avoir une vision globale en indiquant les exigences fonctionnelles et non fonctionnelles de l’ensemble du système. Avant de pouvoir travailler sur la conception logicielle, vous devez commencer par l’architecture logicielle, vous assurer que vous êtes prêt et que vous avez déjà réfléchi aux grandes décisions à prendre et anticipé les principales difficultés. 

  • Conception logicielle : une fois l’architecture de votre logiciel déterminée, le processus de conception logicielle vous permet de zoomer sur les petits détails qui sont essentiels à la réussite de votre projet. À ce stade, vous devrez réfléchir aux différents éléments qui composent votre logiciel et à la manière dont ils sont liés les uns aux autres. 

Vous voulez une analyse complète et approfondie de la différence entre la conception logicielle et l’architecture logicielle ? La voici.

En savoir plus

Comment décomposer votre conception logicielle en étapes clairement définies 

La conception logicielle comporte plusieurs étapes et il est important de n’en négliger aucune. Vous et votre équipe devrez au préalable consacrer le temps et les efforts nécessaires au processus de conception logicielle avant de commencer la phase de développement de votre projet. 

Avant de passer à la conception logicielle, vous avez probablement déjà dressé un plan de projet afin de connaître le budget, les ressources, le temps et les autres paramètres avec lesquels vous travaillez. Grâce à la planification de votre architecture logicielle, vous disposerez également d’informations sur les exigences fonctionnelles et non fonctionnelles de votre logiciel, les attentes des différentes parties prenantes et les décisions que vous avez déjà prises et qui s’appliquent à l’ensemble de votre architecture logicielle. 

À partir du travail préparatoire que vous avez déjà accompli, le processus de conception logicielle consistera à créer une roadmap pour le codage et l’implémentation du logiciel. Au cours de ce processus, gardez à l’esprit qu’une bonne conception logicielle doit respecter les principes fondamentaux suivants : 

  • Simplicité : faire compliqué pour faire compliqué n’a aucune utilité, cela ne fait qu’accroître l’utilisation des ressources, la maintenance et les difficultés associées à votre logiciel. Chaque tâche doit être modifiée et utilisée de manière indépendante avec son propre module pour rendre votre code facile à utiliser. Et s’il existe un moyen plus simple de faire la même chose (toutes choses égales par ailleurs), choisissez la voie la plus simple.

  • Modularité : en décomposant votre projet en plusieurs parties, il vous sera plus facile d’atteindre vos objectifs. C’est ce que l’on appelle la modularité, un thème très présent dans les méthodologies Agile. Cette modularité vous permet d’utiliser des sprints pour terminer des fonctionnalités ou des tâches spécifiques une par une. 

  • Complet et suffisant : votre logiciel doit être complet. Il doit être adapté aux fins prévues et répondre aux exigences de votre projet.

  • Anticiper le changement : dans la mesure du possible, vous devez concevoir un logiciel capable d’évoluer en anticipant les besoins futurs qui risquent de différer des besoins actuels. Il est bien évidemment impossible de savoir ce qu’il va se passer dans le futur, mais les meilleures conceptions logicielles sont celles qui sont tournées vers l’avenir et qui s’y préparent. 

  • Abstraction : la conception logicielle doit permettre de dresser un plan qui intègre les informations pertinentes et qui exclut les informations non immédiatement pertinentes. Votre plan ne présentera probablement pas tous les détails précis et comportera un certain degré d’abstraction. 

  • Interdépendance : la conception de votre logiciel doit éviter autant que possible les interdépendances et permettre à votre équipe d’apporter des modifications à un module sans que cela n’affecte significativement les autres modules du logiciel. 

Entamer le processus de conception logicielle

Rappelez-vous : la conception logicielle ne peut commencer qu’après avoir effectué un travail préparatoire. Il faut que vous ayez au préalable défini les exigences et réalisé une analyse des risques et une analyse du domaine pour vous aider à décomposer votre projet en étapes plus détaillées. 

  1. Exigences : les exigences de votre logiciel englobent les attentes fonctionnelles et non fonctionnelles, qui représentent les besoins de l’entreprise et des utilisateurs. Il s’agit des fonctionnalités et des caractéristiques indispensables à votre logiciel.

  2. Analyse des risques : avant de commencer la conception, vous devez étudier les risques potentiels de ce projet et faire votre possible pour anticiper l’impact qu’ils pourraient avoir sur le développement global de votre logiciel. Au-delà des risques généraux liés à la gestion de projet, tels que le dépassement du budget ou l’impossibilité de trouver le personnel dont vous avez besoin, quels sont les risques techniques ?

  3. Analyse du domaine : lors de cette étape, vous devez vous renseigner sur le domaine afin de mieux en comprendre les problèmes et les difficultés, mais aussi pour rechercher les points communs dans les systèmes logiciels similaires. 

Établir un SDD (Software Design Document) ou document de conception logicielle

Ensuite, il est temps d’établir les attentes associées à la conception de votre logiciel et de les compiler dans des documents de conception logicielle (software design document, ou SDD). Un SDD vous aide à rester sur la bonne voie tout au long du processus de programmation et à réduire les risques de gaspiller du code ou de devoir recommencer à zéro. Dans un document centralisé, vous consignerez les dépendances, les fonctionnalités et d’autres documents utiles. 

Un SDD contient habituellement les éléments suivants : 

  • Titre, auteurs et réviseurs : informations de base sur le projet, dont une liste des parties prenantes et les noms des membres de l’équipe d’ingénierie. 

  • Description fonctionnelle : ce que fait le logiciel ainsi que d’autres détails tels que les procédures de démarrage, la gestion des erreurs, le nombre maximal d’utilisateurs, etc. 

  • Interface utilisateur : informations et diagrammes présentant le fonctionnement du système aux utilisateurs et indiquant comment l’utiliser. 

  • Jalons et objectifs : jalons pour l’équipe d’ingénierie et objectifs permettant de suivre l’avancement.

  • Une matrice de hiérarchisation : classement des fonctionnalités et des récits utilisateur en fonction de leur degré de priorité. 

  • Section Solutions : une description du récit utilisateur derrière votre logiciel. 

  • Chronologie non technique : une chronologie pour les non-ingénieurs qui veulent comprendre un peu mieux les jalons et le processus de votre projet. 

exemple de document de conception logicielle
Document de conception logicielle en cours (cliquez pour créer votre propre document avec notre modèle)

Utiliser des documents de conception logicielle au cours du processus de développement 

Pour mettre en œuvre un SDD, vous devez vous assurer qu’il est réalisable. Il est important d’utiliser un langage précis, d’inclure des éléments visuels pour clarifier le document et de recueillir les avis des parties prenantes sur le document. Votre SDD est un document vivant que vous pourrez utiliser plus tard comme référence pour votre processus de développement. 

  • Conception générale : pour une conception générale, votre SDD devra probablement indiquer les sous-systèmes, les modules et leurs interactions. Votre SDD ne couvrira pas tout, car ce niveau de conception ne descend pas dans le détail.

  • Conception détaillée ou granulaire : pour un SDD plus détaillé, vous devrez créer des modules et des composants individuels et commencer à en définir les propriétés. 

Le niveau de conception que vous utilisez dans votre SDD dépendra probablement de vos objectifs et de la complexité de votre projet. Vous pouvez commencer par une conception générale et entrer progressivement dans une conception plus détaillée lorsque vous commencerez le projet. Ce document vivant peut également changer au fil du temps. 

Une conception logicielle réussie 

Une fois votre plan et votre SDD créés, veillez à créer une documentation appropriée tout au long du projet et restez en étroite communication avec les architectes pour vous assurer de réussir son implémentation. Vos SDD ne seront efficaces que si vous continuez à les utiliser et à investir le temps et les ressources nécessaires dans ce processus. 

Découvrez comment créer des documents de conception logicielle efficaces grâce à ces conseils.

Lire la suite

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

process improvement methodologies

Quelle méthode d’amélioration des processus utiliser ?

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Démarrer

  • Tarification
  • Individual
  • Équipe
  • Entreprise
  • Contact commercial
ConfidentialitéMentions légalesCookies

© 2022 Lucid Software Inc.