Fonctions du langage jakobson

Les fonctions du langage de Jakobson

Temps de lecture : environ 6 min

Chaque être vivant a su développer un moyen d’exprimer ses émotions, ses pensées et ses désirs. Par exemple, lorsque notre chat ou notre chien a faim ou envie de sortir, il nous le fait bien comprendre.

Ce qui distingue l’humain du reste du règne animal, c’est sa faculté à employer un langage formalisé. En effet, cette capacité favorise la pensée critique et nous permet de collaborer, de trouver des idées et de véhiculer un message bien précis lorsque nous élaborons, organisons et exécutons un projet important. 

Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’environ 7 000 langues sont parlées dans le monde. Elles diffèrent par la façon dont les mots sont assemblés, par leur prononciation, ainsi que par la structure des phrases. Malgré leurs différences, toutes ces langues partagent le même objectif : communiquer clairement avec les autres.

Cet article vous propose de découvrir les fonctions du langage, que Roman Jakobson juge indispensables pour qu’il y ait communication.

Qui est Roman Jakobson ?

Célèbre linguiste, Roman Jakobson s’est consacré à l’étude de la structure du langage, s’intéressant tout particulièrement à la complexité des différentes langues. Il est l’un des pionniers de la linguistique structurale, ou structuralisme, théorie selon laquelle le langage est conçu comme un système d’unités interconnectées. La linguistique structurale analyse les rapports entre morphologie, syntaxe et phonétique.  

Jakobson s’est également intéressé à la philologie, une discipline consistant à étudier des textes littéraires et des documents oraux et écrits et à établir leur authenticité. Ses travaux l’ont conduit à développer une théorie de la communication qui définit ce qu’il appelle les six fonctions du langage.

Que dit le modèle de la communication décrite par Jakobson ? 

Le mot « communication » vient du latin communicare, « mettre en commun, communiquer ». Rien de plus logique, puisque toute communication suppose un partage, une relation. Pour qu’il y ait communication, il faut au moins une personne qui partage des informations et une autre qui les reçoive.

La théorie de Jakobson s’intéresse aux facteurs constitutifs du processus de communication linguistique, qui ne peut être réduit à la simple transmission-réception d’informations. Jakobson distingue six fonctions du langage nécessaires pour qu’il y ait communication. Par ailleurs, le schéma de la communication comporte six éléments ou facteurs. À chaque facteur correspond une fonction avec laquelle il interagit.

Quels sont les six facteurs de la communication ?

Selon Jakobson, six facteurs sont nécessaires pour qu’il y ait communication :

  • Destinateur : la personne qui envoie un message à l’audience visée.
  • Destinataire : l’audience qui reçoit le message. Elle peut se composer d’une ou de plusieurs personnes.
  • Contexte : les circonstances liées au message transmis, son motif.
  • Contact : le message requiert un canal et une connexion entre le destinateur et le destinataire. C’est cette connexion qui permet d’établir une communication. 
  • Code commun : les règles qui permettent de mettre en forme le message, c’est-à-dire la langue utilisée.
  • Message : l’expérience, l’idée, l’explication ou toute autre information que le destinateur transmet au destinataire.

Ce sont ces facteurs qui, ensemble, rendent possible la communication. Voici les étapes incontournables d’une communication réussie :

  1. Toute communication comprend un émetteur et un récepteur (destinateur et destinataire).
  2. Le destinateur établit le contexte du message pour que ce dernier puisse être compris. Il s’agit notamment de l’environnement, des conditions, du lieu et du moment de transmission du message. Il peut également englober les interférences possibles pendant la communication.
  3. Le destinataire fournit un retour au destinateur pendant et après la transmission du message. C’est ce qui permet d’établir le contact qui maintient le canal de communication ouvert. Ce retour peut être verbal ou non verbal (acquiescer d’un signe de tête ou affirmer que l’on a compris le message). 
  4. Pour être claire et efficace, la communication requiert un code commun. Par exemple, les développeurs travaillant dans un environnement agile comprennent des notions telles que « Scrum », « itération » et « stand-up ».

Quelles sont les six fonctions du langage de Jakobson ?

Il ne suffit pas de connaître de nombreux mots et leur signification pour maîtriser une langue. S’ils ne sont pas correctement assemblés, ils perdent tout leur sens. Pour apprendre à construire des phrases et des syntagmes, nous écoutons les autres et nous étudions la grammaire. C’est cette dernière qui nous permet de comprendre le système, la structure et le sens des phrases écrites ou parlées.

Selon la théorie de la communication décrite par Jakobson, le langage comporte six fonctions. La grammaire nous indique le sens du message, tandis que les fonctions nous révèlent l’intention du destinateur qui utilise la langue en question.

Voici les six fonctions du langage selon Jakobson :

  • Fonction référentielle : l’une des principales fonctions du langage est de partager des informations avec une audience. Il s’agit du langage que l’on utilise pour transmettre des informations de manière objective. Exemple : Les ventes ont augmenté de 3 % au cours de ce trimestre.
  • Fonction émotive : également appelée « expressive », cette fonction nous permet d’interpréter les émotions, les sentiments, les envies et les humeurs de l'interlocuteur. La fonction émotive exprime directement le ton de l’émetteur. Exemple : Je suis très content de ma nouvelle voiture !
  • Fonction conative : cette fonction met l’accent sur le destinataire du message. Elle vise à attirer l’attention du destinataire ou à susciter une réaction de sa part. Exemple : Pouvez-vous montrer à John où se trouvent les trombones ?  
  • Fonction phatique : la fonction phatique permet d’établir un lien social sans vraiment communiquer un message. On l’utilise notamment pour entamer une conversation ou y mettre fin, ou encore pour vérifier la relation entre le destinateur et le destinataire. Exemple : « Comment vas-tu ? » « Je vais bien. » « À plus tard. »
  • Fonction poétique : il s’agit de la fonction dite « esthétique » du langage. Cette fonction est centrée sur le message et la manière dont il est transmis. En effet, ce dernier peut être embelli grâce aux figures de style  ; on parle alors de langage « orné, fleuri ». La fonction poétique est notamment présente dans les citations et les expressions. Exemple : « Ce que je fais aujourd’hui est infiniment meilleur que tout ce que j’aurais fait dans l’avenir et je vais enfin goûter le repos que je n’ai jamais connu. »
  • Fonction métalinguistique : « Méta » renvoie à la conscience de soi. La fonction métalinguistique renvoie donc au langage même et à ses caractéristiques. Elle sert à définir les mots, à clarifier les ambiguïtés et à expliquer les jeux de mots intentionnels. La fonction métalinguistique concerne également la traduction des mots étrangers utilisés pour donner un sens particulier ou mettre l’accent sur un élément en particulier. Exemple : Je n’ai pas pu m’empêcher d’éprouver de la Schadenfreude (plaisir ou joie face au malheur des autres) lorsque l’autre équipe a perdu de 50 points.

Comprendre notre manière de communiquer nous permet d’améliorer nos interactions sociales. Chez Lucid, nous le savons bien, une image vaut mieux qu’un long discours. Réunissez vos équipes autour d’un document Lucidchart ou d’un tableau Lucidspark pour échanger et donner vie à leurs idées de génie !

Jakobson les fonctions du langage

Envie de découvrir d’autres conseils pour communiquer efficacement ?  

Consultez cet article de blog.

Envie de découvrir d’autres conseils pour communiquer efficacement ?

Consultez cet article de blog.

À la une

The 4 Phases of the Project Management Life Cycle

Les 4 phases du cycle de vie de la gestion de projet

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Démarrer

  • Tarification
  • Individual
  • Équipe
  • Entreprise
  • Contact commercial
ConfidentialitéMentions légalesCookies

© 2022 Lucid Software Inc.