Diagram

Ce guide complet contient tout ce que vous devez savoir sur les diagrammes pieuvre: définitions, histoire, vocabulaire, conseils et plus encore.

Durée de lecture: 7 min.

Vous voulez créer votre propre diagramme ? Essayez Lucidchart. C’est une solution rapide, facile et complètement gratuite.

ou
Google MarkS'inscrire avec Google

En vous inscrivant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de Lucid Software.

Qu’est-ce qu’un diagramme pieuvre ?

Le diagramme pieuvre ou graphe des interactions est un schéma qui représente la relation entre un produit/service et son environnement. C’est un outil d’analyse utilisé dans le cadre de la méthode APTE (Application aux Techniques d’Entreprise). Le diagramme pieuvre permet de représenter les fonctions de service d’un produit. C’est-à-dire qu’il permet de voir quelles sont les fonctions essentielles et secondaires d’un produit et comment ces fonctions réagissent avec le milieu extérieur. Il est utilisé lors de l’analyse fonctionnelle. L’analyse fonctionnelle a pour but de créer ou d’améliorer un produit. Cela permet de connaître toutes les caractéristiques de l’objet et de déterminer ce qui le limite. Le diagramme pieuvre un excellent outil de représentation graphique de cette analyse fonctionnelle, il permet de rendre une partie du cahier des charges plus visuel et plus simple. 


Dans ce diagramme pieuvre, le produit/service est au centre et les éléments du milieu extérieur sont autour. Des lignes relient les différents éléments en fonction de leurs rôles.

Histoire de la méthode APTE

A la fin de la 2de guerre mondiale, lorsque les prix industriels étaient à la hausse, la compagnie General Electric demanda à Larry Miles de créer une méthode pour réduire ses coûts. Dans sa recherche, Larry Miles trouva trois explications : 


1.    Le produit trouvait sa valeur dans son utilité et dans son rapport émotionnel avec l’utilisateur (si l’objet était important aux yeux du consommateur sans compter si l’objet était utile ou non). 
2.    Que 70 à 80% des coûts de production sont due aux couts de conception et non à sa fabrication en elle-même. 
3.    Que 80% des coûts sont inutile à l’utilisateur et que réduire ces coûts peut augmenter la marge sur le produit sans que les clients changent de produit pour autant.  Grâce à ses constations, Larry Miles créa une nouvelle méthode d’optimisation appelée l’analyse de la valeur (Value Analys en anglais). Le but de cette méthode étant de réduire « l’inutilité » d’un produit sans pour autant voir sa valeur changer. 


La méthode APTE a été créée peu de temps après, en 1964, par Gilbert Barbey. Il travaillait pour KB White et testait l’efficacité de l’Analyse de la Valeur. Il a voulu transformer cette méthode pour la rendre plus facilement compréhensible pour les français et a créé la méthode APTE. Elle est vite devenue une référence pour l’optimisation des produits, mais elle est aussi utile dans les procédés, équipements, organisations… Elle est souvent utilisée dans les cabinets de conseil en management. 

La méthode APTE

La méthode APTE est une méthode universelle d’analyse fonctionnelle et d’analyse de la valeur pour la conduite de projets d’optimisation et d’innovation. L’objectif principal est d’améliorer la qualité d’un produit tout en réduisant les coûts de conception. C’est une méthode structurée, donc un outil de réflexion. Elle est simple, rapide, pragmatique et visuelle.  


Le premier outil utilisé dans cette méthode est le diagramme des prestations ou diagramme bête à cornes. Le but est de voir si l’objectif de l’étude, de la recherche, est valable et nécessaire. 


Le deuxième outil est le cahier des charges fonctionnel. Il détermine l’utilité du produit/service pour ses utilisateurs. Pour cela il faut déterminer les différentes fonctions du produit et trouver comment elles réagissent avec leurs milieux environnants et quelles sont leurs contraintes. D’où l’utilité du diagramme pieuvre. Il met en relation les différentes fonctions avec le produit et le milieu extérieur. Deux fonctions sont nécessaires à la réalisation de ce diagramme : les fonctions principales et les fonctions contraintes. 


Les fonctions principales correspondent au but du produit, à sa raison d’être. Par exemple, l’une des fonctions principales du réveil est d'émettre une alarme dans le but de réveiller l’utilisateur à l’heure voulue. 


Les fonctions contraintes représentent les impératifs qu’un produit subit. Ce sont les limitations d’un produit. Toujours dans l’exemple du réveil, l’une des fonctions contraintes est la source d’énergie dont le réveil a besoin pour marcher correctement. 


Il est possible de remplacer le diagramme pieuvre par un diagramme de contexte où le sens des échanges est représenté par une flèche. 
Un autre outil de la méthode APTE est le diagramme FAST (Function Analysis System Technique). Il permet de décrire chaque fonction de service et d’en trouver une solution matérielle. Il se fait de gauche à droite, avec le pourquoi (fonctions) à gauche et le comment (solutions) à droite. Il donne des données essentielles pour connaître le produit et donne des solutions pragmatiques aux problèmes que le produit pourrait rencontrer. 

Avec Lucidchart, créez facilement et rapidement des diagrammes. Faites un essai gratuit dès aujourd'hui pour commencer à créer et à travailler en collaboration.

ou
Google MarkS'inscrire avec Google

En vous inscrivant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de Lucid Software.

Vocabulaire du diagramme pieuvre

Le diagramme pieuvre représente les différentes fonctions et leurs interactions entre le milieu extérieur et le produit/service. Il existe deux types de fonctions :


•    Les fonctions principales, ce pour quoi le produit a été créé. Il est en relation entre deux ou plusieurs éléments extérieurs et passe par le produit ou service. Par exemple : la fonction principale d’un réveil est d’être réveillé à l’heure prévue. Donc, l’interaction entre l’utilisateur et le temps (en passant par le réveil au centre) est la fonction principale du réveil. La fonction prend la forme d’une ligne avec une légende, ici FP1 parce que c’est la fonction principale une.  
•    Les fonctions contraintes, ce sont les limites, ce à quoi le produit doit se soustraire pour pouvoir marcher correctement ou être légal sur le marché. Il relie directement l’élément extérieur avec le produit. Si on reprend l’exemple du réveil, l’une des fonctions contraintes c’est d’avoir assez d’énergie pour marcher. L’élément extérieur « énergie » est donc relié au produit par la fonction contrainte 1 : FC1.   


Le choix du vocabulaire et du temps des mots sont soumis à des règles strictes qui se doivent d’être suivies. 
Le choix des mots est extrêmement important, les mots doivent reprendre des éléments du milieu en relation avec le produit. Il s’agit d’objets matériels, concrets. Par exemple, au lieu d’intituler un élément extérieur comme « la loi », on choisira le mot « policier » qui fait respecter la loi, c’est plus tangible. On ne peut pas non plus décrire le milieu extérieur : par exemple « facilité d’utilisation » n’est pas un élément extérieur mais un critère de fonction. 
Le choix des verbes est essentiel. On ne peut pas utiliser un verbe qui donne une idée de solution technique. Par exemple, on utilisera « lier » au lieu de « visser » qui suggère l’utilisation d’un tourne-vise. On ne doit pas employer de tournure de négation comme « ne pas… ». Par exemple, au lieu d’écrire « ne pas être gênant » on utilisera « facilite ». Aussi, tous les verbes doivent être à l’infinitif (finir en -er…). 

Comment créer un diagramme pieuvre

1. Rassembler vos idées 
Faites un brainstorming et déterminez les éléments du milieu extérieur, les fonctions à satisfaire (fonctions principales) et les obstacles (fonctions contraintes). Ne retenez que les fonctions nécessaires et les plus fondamentales. Il faut que le diagramme contienne le moins de bulles et de fonctions possibles pour rendre le schéma plus lisible. 

2. Déterminer et noter vos fonctions
Décidez de l’ordre d’importance de vos fonctions et avec quel milieu extérieur elles vont interagir. Ensuite, écrivez vos fonctions en suivants les règles de vocabulaire. Faites votre légende dans l’ordre d’importance des fonctions. 

3. Créer votre diagramme pieuvre
Mettez votre produit /système/service au milieu de graphe dans une bulle. Créez les milieux extérieurs dans des bulles et placez ces bulles autour de votre système. Puis, finalement, reliez chaque bulle entre elles en fonction de leurs interactions : fonctions principales et foncions contraintes. Nommez les fonctions avec l’aide de votre légende (par exemple : FP1 = fonction principale 1 dans votre légende). 

4. Vérifier votre diagramme pieuvre
Vérifiez votre diagramme, regardez si toutes les fonctions nécessaires sont sur le diagramme et si le tout est cohérent. Assurez-vous qu’il ne manque rien et si le graphe est lisible et compréhensible. Faites-le relire par une tierce personne qui peut apporter un œil neuf.  

5. Partager votre diagramme
Partagez votre diagramme avec votre équipe ou ajoutez le dans le cahier des charges. Ce diagramme va vous être utile pour la suite de votre projet et pour trouver des solutions aux contraintes éventuelle sans pour autant faire perdre de la valeur au produit. 

 

Exemples de diagramme pieuvre


Vous voulez créer votre propre diagramme ? Essayez Lucidchart. C’est une solution rapide, facile et complètement gratuite.