Diagram Illustration

Sommaire

Un diagramme de flux de données peut-être logique ou physique. Découvrez-en davantage sur les utilisations respectives de ces diagrammes.

Quelle est la différence entre un diagramme de flux de données logique et un diagramme de flux de données physique ?

Un diagramme de flux de données logique se concentre sur l'entreprise et ses activités, tandis qu'un diagramme de flux de données physique examine la façon dont un système est mis en œuvre. Ainsi, tout diagramme de flux de données schématise le flux d'informations d'un processus ou d'un système, mais le diagramme logique fournit le « quoi » et le physique fournit le « comment ». Ce sont deux points de vue différents sur le même flux de données, chacun étant conçu pour visualiser et améliorer le système. Le diagramme de flux de données logique décrit les événements d'entreprise qui ont lieu et les données requises pour chaque événement. Il fournit une base solide au diagramme de flux de données physique, qui montre comment le système de données va fonctionner, par exemple le matériel, les logiciels, les dossiers papier et les personnes impliquées. En tandem, le modèle physique et le modèle logique permettent de visualiser entièrement l'état actuel et de modéliser le nouvel état à envisager, puis à mettre en œuvre.

dfd logique Diagramme de flux de données logique

DFD physique Diagramme de flux de données physique

Objectifs et avantages

En commençant par un diagramme de flux de données logique de l'état actuel, vous schématisez le flux des actions d'entreprise telles qu'elles existent, ce qui peut mettre en évidence des défauts ou des inefficacités. Si vous savez déjà le type de fonctionnalité que vous cherchez à ajouter, le diagramme de flux de données logique de l'état actuel vous aidera à révéler les étapes du processus qui pourraient devoir être abandonnées ou modifiées. Comme n'importe quel diagramme, le diagramme de flux de données logique doit être suffisamment détaillé pour être exploitable. Le diagramme de flux de données logique de l'état actuel peut, en fonction de sa portée, être long à créer et sembler fastidieux, mais il ne s'agira probablement pas d'une perte de temps.

Autre avantage des diagrammes de flux de données logiques : ils ont tendance à être plus facilement compréhensibles pour les personnes non techniques. Ils parlent généralement aux personnes travaillant dans les activités commerciales. Ce sont de bons outils de collaboration et de communication permettant une meilleure information et un meilleur fonctionnement, sans se soucier du « comment ». Ils font le lien entre les besoins commerciaux et les exigences techniques. S'astreindre à schématiser le flux logique actuel aidera tous les participants à acquérir une compréhension approfondie et révélera des suppositions erronées, des malentendus ou des défauts. Créer des modèles logiques, c'est réduire le risque de passer à côté d'exigences commerciales qui se présenteraient alors tardivement dans le processus, provoquant ainsi des retards et la nécessité de remaniements.

Ensuite, avec une solide compréhension des activités commerciales actuelles, vous pouvez modéliser une meilleure méthode avec un diagramme de flux de données logique d'un nouvel état, montrant de nouvelles fonctionnalités et un nouveau fonctionnement selon ce que l'analyse commerciale aura révélé. Ce nouveau diagramme de flux de données logique modélise les flux de données qui sont nécessaires pour parvenir à un meilleur fonctionnement, quelle que soit la solution technique ou la manière dont le système sera mis en œuvre.

Une fois le diagramme de flux de données logique d'un nouvel état dessiné, il peut à son tour être utilisé pour déterminer la meilleure méthode d'exécution des activités métier dans un système mis à niveau. Il devient donc la base d'un diagramme de flux de données physique d'un nouvel état illustrant la mise en œuvre physique des appareils, des logiciels, des fichiers et des personnes permettant la réalisation des processus métier. En ce sens, le diagramme de flux de données physique donne à l'entreprise ce dont elle a besoin. Le « comment » alimente le « quoi ». Il offre ainsi la base d'un plan de mise en œuvre visant à fournir les nouveaux logiciels, matériels, personnes et autres éléments physiques nécessaires à l'exécution du processus métier.

Exemple d'analyse de flux de données logiques et physiques

Supposons que votre service de ressources humaines ait une approche et un système de suivi des candidats complètement dépassés. Plutôt que de vous lancer directement dans l'examen de nouveaux logiciels, vous commencez par schématiser le flux de données logiques actuel. Vous détaillez les activités qui ont lieu, telles que les mesures prises pour écrire une offre d'emploi et la publier, enregistrer les candidats dans les fichiers ou la base de données de l'entreprise, prévenir les personnes chargées des embauches, mettre à jour les fichiers, suivre les étapes du processus, prévenir les candidats, et ainsi de suite. Tous ces processus sont considérés du point de vue des activités de l'entreprise, et non de la technologie ou d'autres éléments du « comment ». Il s'agit de présenter le flux de données en cours et d'apporter une base pour communiquer et collaborer sur la façon d'optimiser les actions nécessaires au tri des candidats. Vous schématisez ensuite le flux de données logique d'un nouvel état potentiel. Par exemple, vous proposez d'alerter de façon opportune les responsables de l'embauche, permettant ainsi de les tenir mieux informés. Ce nouveau flux pourrait par ailleurs leur permettre d'accéder plus facilement aux CV et de mieux comparer les qualifications des finalistes. Ce diagramme de flux de données logique d'un nouvel état est la base d'une discussion sur la façon de mettre en œuvre au mieux un fonctionnement plus adapté en termes de logiciels, de matériel, de classement des systèmes et des employés. Tous ces éléments pourront être visualisés dans un diagramme de flux de données physique. Vous pouvez alors l'utiliser pour évaluer des solutions logicielles et d'autres éléments de mise en œuvre, et déterminer ce qui répond le mieux aux besoins de l'entreprise. Vous pouvez par exemple créer différentes versions d'un diagramme de flux de données physique pour montrer les variations possibles de diverses plateformes logicielles et déterminer la meilleure solution.

Éléments différenciants des diagrammes de flux de données logiques et physiques

Les diagrammes de flux de données se composent de quatre éléments : les entités externes, les processus, les magasins de données et les flux de données. Mais ces éléments représentent des perspectives différentes selon qu'il s'agit d'un diagramme de flux de données logique ou physique.

Par exemple, dans les diagrammes de flux de données logiques, les processus sont des activités métier, alors que dans les diagrammes de flux de données physiques, les processus sont des logiciels, des procédures manuelles ou d'autres moyens de traitement des informations. Dans les diagrammes de flux de données logiques, les magasins de données représentent le recueil des informations, indépendamment de la façon dont elles sont stockées. Dans les diagrammes de flux de données physiques, les magasins de données sont des bases de données, des fichiers informatiques et des dossiers papier.

Utilisation dans différents domaines

Diagrammes de flux de données logiques et physiques en génie logiciel : les diagrammes de flux de données trouvent leur origine dans le génie et le développement logiciels. Un diagramme de flux de données logique peut reproduire les activités actuelles et nécessaires d'un processus. Un diagramme de flux de données logique d'un nouvel état modélise un nouvel ensemble d'activités et de fonctions. Un diagramme de flux de données physique de l'état actuel représente les logiciels, matériels, bases de données et personnes qui mènent actuellement à bien les activités, et un diagramme de flux de données physique d'un nouvel état modélise une nouvelle mise en œuvre du système. Cette analyse peut fournir une meilleure façon d'obtenir le code répondant aux exigences.

En analyse commerciale : un diagramme de flux de données logique peut aider à révéler des exigences métier qui pourraient autrement passer inaperçues jusque tard dans le processus, provoquant ainsi des retards et la nécessité de remaniements. Il sert également d'outil de communication avec les personnes non techniques impliquées dans les activités métier, pour expliquer clairement le flux d'informations en cours et la nouvelle méthode proposée. Le diagramme de flux de données physique indique ensuite au système « comment » répondre aux exigences.

En analyse structurée : en analyse structurée descendante classique, un diagramme de flux de données logique d'un système actif permet de décrire son état actuel. Une amélioration de ce système est ensuite modélisée dans un diagramme de flux de données logique d'un nouvel état. On dessine ensuite les diagrammes de flux de données physiques descendants pour illustrer la solution physique ciblée, qui se compose de logiciels, d'appareils et d'autres éléments du système. En analyse structurée montante événementielle, un diagramme de flux de données de contexte (niveau 0) établit le périmètre du projet, et les niveaux suivants le décomposent en sous-processus. Ensuite, on spécifie les événements du système qui nécessitent une réponse, et on dessine les diagrammes de flux de données événementiels pour illustrer la façon dont chaque événement est géré. Ces diagrammes de flux de données événementiels peuvent alors être fusionnés dans un diagramme de système.

Dans les bureaux et l'administration : le diagramme de flux de données logique permet de représenter les actions métier nécessaires au bon fonctionnement d'un bureau. Un diagramme de flux de données logique d'un nouvel état peut alors modéliser une meilleure utilisation des données du bureau, telles que les données du personnel ou les données des clients et les commandes. Il constitue le point de départ pour déterminer la manière d'y parvenir, qui est présentée dans un diagramme de flux de données physique décrivant comment mettre en œuvre de nouveaux logiciels, périphériques, fichiers de données, bases de données et personnes.

Dans le domaine de la santé : un diagramme de flux de données physique de l'état actuel peut représenter le système de flux de données en cours, comme les informations relatives aux patients. Il peut servir à bâtir un diagramme de flux de données logique de l'état actuel, qui présente les fonctions des données, sans inclure le « comment ». Ce type de diagramme de flux de données clarifie les défauts et les exigences d'un nouveau système. À son tour, il constitue la base d'un diagramme de flux de données logique d'un nouvel état, puis d'un diagramme de flux de données physique d'un nouvel état représentant les nouveaux logiciels, appareils, bases de données et autres éléments physiques.

Présentation rapide des diagrammes de flux de données en général

Les diagrammes de flux de données se sont répandus à la fin des années 1970 grâce au livre Structured Design d'Ed Yourdon et de Larry Constantine, des pionniers de l'informatique. Le concept de « design structuré » s'est répandu dans le domaine de l'ingénierie logicielle, et la méthodologie des diagrammes de flux de données s'est popularisée avec lui. Ces organigrammes de données peuvent aller de vues d'ensemble de processus simples à des diagrammes complexes sur plusieurs niveaux qui approfondissent progressivement le traitement des données. On peut les utiliser pour analyser un système existant ou en modéliser un nouveau. Grâce à des systèmes définis de symboles, ils représentent les quatre composants suivants : entités externes, processus, magasins de données et flux de données. Les systèmes de symboles les plus courants sont nommés d'après leurs créateurs : Yourdon et Coad, Yourdon et DeMarco, et Gane et Sarson.

Notation Yourdon et Coad Gane et Sarson
Entité extérieure

Processus

Boutique de données

Flux de données

Les niveaux des diagrammes sont numérotés 0, 1 ou 2. Ils peuvent parfois même aller jusqu'au niveau 3 ou plus. Le niveau de détail nécessaire dépend du périmètre de ce que vous essayez de réaliser. Le diagramme de flux de données de niveau 0 est aussi appelé diagramme de contexte. C'est une vue d'ensemble de base de l'intégralité du système ou du processus en cours d'analyse ou de modélisation. Le diagramme de flux de données de niveau 1 décompose de façon plus détaillée les éléments du diagramme de contexte. Vous allez mettre en avant les fonctions principales exécutées par le système, en décomposant le processus général du diagramme de contexte en sous-processus. Le diagramme de flux de données de niveau 2 franchit une étape supplémentaire dans le détail des différentes parties du niveau 1. Vous devrez peut-être ajouter du texte afin d'atteindre le niveau nécessaire de détail sur le fonctionnement du système.

Bien que les diagrammes de flux de données soient utilisés dans la modélisation des processus de systèmes, la modélisation des données qu'ils contiennent est souvent effectuée avec des diagrammes entité-association (ERD). Pour la modélisation d'objets, le langage de modélisation unifié (UML) est celui qui décrit le mieux la logique du « quoi » et du « pourquoi » du système. Les diagrammes de flux de données se distinguent également des organigrammes , qui illustrent les étapes d'un processus, généralement avec de simples boîtes et flèches. Les organigrammes ne montrent pas les entrées ou les sorties de sources externes, pas plus que le chemin des données qui viendront compléter le processus.

Vous voulez en savoir plus ? Consultez cet article de présentation sur les diagrammes de flux de données.