Comment planifier sa stratégie de migration vers le cloud

Temps de lecture : environ 7 min

Sujets :

  • Informatique

Pour se démarquer de la concurrence, les entreprises doivent migrer vers le cloud. Bien que nécessaire, cette migration comporte un certain nombre de risques. Sans stratégie de migration vers le cloud comprenant un plan de migration et d’atténuation des risques, vous risquez de subir des pertes de données, des violations de la sécurité, des accès non autorisés et toute une série d’autres problèmes.

Le transfert des données est l’une des étapes les plus difficiles d’une migration. L’emplacement de stockage des données en cours de migration peut avoir un impact considérable sur les performances des applications et, en fin de compte, sur votre entreprise.

Continuez votre lecture pour découvrir comment bien choisir sa stratégie de migration vers le cloud et la manière dont vous pouvez utiliser Lucidchart pour organiser, visualiser et collaborer tout au long du processus.

Risques et enjeux d’une migration cloud

Problèmes de fournisseurs de services cloud : n’oubliez pas que le « cloud » repose sur des équipements réels et que la stabilité de votre application métier peut dépendre du réseau électrique d’une ville de campagne à des centaines, voire des milliers de kilomètres. Si votre fournisseur de services cloud rencontre des difficultés, votre application risque d’avoir des problèmes pour envoyer, stocker et consulter les données.

Stratégies de sécurité standardisées : plusieurs violations de données cloud gênantes se sont produites parce que les entreprises n’ont pas mis en place de bonnes pratiques d’hygiène numérique. Par exemple, une entreprise a oublié de chiffrer les données de ses clients : elles étaient exposées en clair dans un fichier .docx hébergé sur le cloud. Sans ces stratégies, vous rendez vos données hébergées dans le cloud vulnérables.

Accès non sécurisé : compte tenu de la popularité de cette pratique, il y a de fortes chances que les utilisateurs de votre entreprise réemploient les mêmes mots de passe pour chacun de leurs comptes. Utilisez l’authentification à deux facteurs pour empêcher les acteurs malveillants de découvrir vos identifiants et d’accéder à vos données.

Comptes partagés : ah oui, le fameux document texte contenant les mots de passe. À l’instar des employés qui réutilisent les mêmes mots de passe d’une application à l’autre, partager le même compte signifie utiliser les mêmes identifiants de connexion pour toute l’équipe. C’est une pratique incroyablement risquée et pourtant très répandue.

Latence : vous avez donc décidé d’aller au moins cher. En conséquence, vos données sont hébergées sur un serveur lent et géographiquement éloigné de vos utilisateurs. Les débits sont anémiques et nuisent à la productivité des utilisateurs.

Conformité : la responsabilité de la conformité en matière de protection de la vie privée incombe à votre entreprise, et non à votre fournisseur de services cloud. Si vous ne respectez pas les règles définies par vos autorités locales et nationales, vous laissez votre organisation, vos partenaires et vos clients sans protection et vous risquez même de vous voir infliger de lourdes amendes.

Solutions pour atténuer les risques

Il y a beaucoup de choses qui peuvent mal tourner, mais migrer vers le cloud vaut toujours l’investissement. Voici quelques conseils qui vous aideront à assurer le bon déroulement des opérations.

Choisir le meilleur fournisseur

Avant de commencer la migration, mettez votre fournisseur cloud à l’épreuve. Envisagez d’élaborer une série de questions types à poser avant de vous engager auprès d’un fournisseur. Voici nos recommandations :

  • Quels sont vos antécédents en matière de violations de données et qu’avez-vous mis en œuvre pour éviter qu’elles ne se reproduisent ?
  • Quel est votre plan de redondance des données ?
  • Autorisez-vous des audits indépendants de vos centres de données ?
  • Comment mes données sont-elles séparées de celles de vos autres clients ?
  • Utilisez-vous des centres de données ou des fournisseurs tiers ?
  • Quels sont vos protocoles de sécurité ?
  • Quelle est votre stratégie de crise en cas de faille de sécurité ?

Choisir le site d’hébergement idéal

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que le coût de l’hébergement varie selon le lieu. Plus le site est stable et plus les factures d’énergie sont élevées, plus le coût est important.

Pour choisir le bon emplacement, déterminez où se trouve la majorité de vos clients (externes et internes). Choisissez ensuite le centre de données le plus proche d’eux dans une zone stable sur les plans environnemental et politique. Cela permettra de réduire la latence.

Planifier

Une fois que vous avez choisi votre hébergeur et le site correspondant, vous pouvez commencer à préparer la migration proprement dite.

1. Cartographier le parcours : utilisez Lucidchart pour créer une représentation complète de votre migration, en indiquant notamment la structure, les processus, les responsabilités et la chronologie. Il est important de réaliser un audit complet de votre infrastructure existante.

Exemple d’architecture de migration vers le cloud – états actuel/futur (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Vous devrez également décider si vous allez opter pour une solution entièrement basée sur le cloud ou pour un modèle hybride. Dans le second cas, n’oubliez pas d’indiquer les actifs qui ne seront pas transférés dans le cloud. De nombreuses entreprises choisissent de conserver leurs données les plus sensibles sur site.

Une fois que vous aurez déterminé la meilleure voie à suivre, vous serez plus à même de choisir une solution cloud adaptée à votre architecture actuelle. Ce point est important pour vous assurer qu’il n’y a pas de conflits d’interopérabilité entre votre équipement existant et la migration de vos données vers le cloud.

2. Chiffrer les données qui ne migrent pas : les données qui sont mises en file d’attente pour la migration ou qui ne sont pas transférées sont simplement « au repos ». Les données au repos sont particulièrement vulnérables lors de la migration vers le cloud. Il est essentiel de les chiffrer tout en veillant à leur conformité. Ainsi, si des utilisateurs non autorisés accèdent au système, vos données sont toujours protégées. Veillez à ce qu’elles demeurent intactes, synchronisées et cohérentes.

3. Établir des protocoles à l’avance   en plus de protéger vos données cloud après la migration, établissez des protocoles de sécurité pour la migration elle-même. Accordez uniquement un accès aux employés essentiels, experts en migration vers le cloud. Et gardez ces mêmes employés impliqués dans le processus à chaque étape, de la planification à la mise en œuvre.

Tout est dans le timing

Choisissez le moment qui perturbera le moins les utilisateurs, mais qui vous laissera suffisamment de temps pour achever la migration. Exploitez vos statistiques pour déterminer les périodes où vos collaborateurs utilisent le plus les données, et arrangez-vous pour les éviter. Généralement, le meilleur moment pour effectuer une migration est très tôt le matin.

Communiquer

Ne présumez pas que seule votre équipe de migration vers le cloud doit savoir que vos données vont être déplacées. Une interruption de service peut affecter de nombreux secteurs de votre entreprise. Communiquez avec l’ensemble de votre organisation pour informer vos collaborateurs de la migration et des perturbations à prévoir.

Migrer rapidement et complètement

Votre migration doit être réalisée rapidement afin de réduire les doublons ou les pertes de données et de maintenir l’utilisabilité des actifs nécessaires. Collaborez avec votre fournisseur cloud pour établir une estimation du temps nécessaire pour achever la migration.

Disposer d’un plan d’urgence

Imaginons que le processus de migration vers le cloud démarre et que l’opération tourne au vinaigre. Qui votre équipe de migration peut-elle appeler en renfort ? Il est évident qu’anticiper les problèmes est la meilleure stratégie, mais il arrive parfois que l’imprévisible se produise et vous devez élaborer un plan pour ce scénario catastrophe. Si quelque chose se passe mal, voyez-y une occasion d’apprendre et faites un bilan afin d’intégrer les leçons tirées pour plus tard.

Le grand nombre de difficultés potentielles peut facilement vous faire hésiter avant de vous lancer dans une migration vers le cloud. Mais celle-ci est devenue indispensable pour les entreprises modernes.

Visualisez votre infrastructure à l’aide de Lucidchart pour vous lancer.

Optimisez vos processus

Lucidchart

Lucidchart, une application de création de diagrammes intelligents basée sur le cloud, est un élément central de la suite de collaboration visuelle de Lucid. Cet outil intuitif, basé sur le cloud, permet aux équipes de collaborer en temps réel pour créer des logigrammes, des maquettes, des diagrammes UML, des cartes de parcours client, et bien plus encore. Lucidchart permet aux équipes d'aller de l'avant et de bâtir l'avenir plus rapidement. Lucid est fier de compter parmi ses clients des organisations de premier plan dans le monde entier, telles que Google, GE et NBC Universal, ainsi que 99 % des entreprises figurant au classement Fortune 500. Lucid travaille en partenariat avec les leaders du marché, notamment Google, Atlassian et Microsoft. Depuis sa création, la société a reçu de nombreuses récompenses pour ses produits, son fonctionnement et sa culture d'entreprise. Pour plus d'informations, rendez-vous sur lucidchart.com.

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

ou continuer avec

Se connecter avec GoogleConnexionSe connecter avec MicrosoftConnexionSe connecter avec SlackConnexion

Démarrer

  • Tarifs
  • Individual
  • Équipe
  • Entreprise
  • Nous contacter
ConfidentialitéMentions légalesCookies

© 2024 Lucid Software Inc.