PINGDOM_CANARY_STRING
comparatif agile, waterfall, kanban et scrum

Agile, Waterfall, Kanban ou Scrum : quelles différences ?

Temps de lecture : environ 10 min

Publié par : Lucid Content Team

Si vous ne connaissez pas en détail les différentes méthodes de gestion de projet, il peut être difficile de distinguer un tableau Kanban d’un tableau Scrum ou de comprendre l’importance des divergences entre les méthodes agile et Waterfall. La terminologie employée étant très proche, on pourrait croire que le type de méthode retenu n’a pas d’importance.

Ne passez pas à côté des avantages spécifiques à chacune de ces méthodes. Consultez le logigramme suivant pour obtenir un aperçu rapide des différentes méthodes de gestion de projet qui pourraient convenir à votre équipe ou continuez votre lecture pour découvrir plus en détail les spécificités des approches agile, Waterfall, Kanban et Scrum.

comparatif agile, waterfall, kanban et scrum
Le guide ultime des méthodes de gestion de projet : agile, Waterfall, Kanban, Scrum et autres

Comparatif des méthodes agile, Waterfall, Kanban et Scrum

Bien que ces méthodes présentent des différences non négligeables, il est important de comprendre que toutes ont la même vocation : faciliter la réalisation des projets. Pour cela, elles structurent les processus de travail de votre équipe et favorisent la communication. Bien que leur mise en œuvre soit différente, les méthodes agile, Waterfall, Kanban et Scrum ont toutes ce point en commun.

Mais même les distinctions entre ces différentes approches peuvent sembler étonnamment comparables, surtout quand on les observe dans leur ensemble. Dans quel contexte utilisez-vous un tableau Scrum plutôt qu’un tableau Kanban ? Un graphique d’avancement est-il simplement un synonyme de backlog ? Et quel est le rôle des diagrammes à couloirs ? Si vous vous penchez sur les bonnes pratiques de gestion de projet correspondant à chaque méthode, vous estimerez probablement que toutes ne sont que de légères variations sur un même thème.

Si les différences entre ces méthodes peuvent sembler minimes, sachez qu’elles existent bel et bien. Ces détails apparemment insignifiants influent en réalité grandement sur les modalités de mise en œuvre d’une méthode. Examinons ce qui caractérise chacune d’entre elles pour le confirmer.

Les particularités de la méthode Waterfall

Dans la gestion de projet Waterfall, les projets sont décomposés en étapes linéaires et séquentielles, où chaque élément du projet repose sur l’achèvement des livrables précédents. La méthode Waterfall présente ainsi deux caractéristiques uniques.

Phases distinctes et bornées

La gestion de projet Waterfall est apparue dans les secteurs du BTP et de la production industrielle, dans lesquels une phase doit être achevée avant qu’une autre puisse commencer. Par exemple, vous ne pouvez pas commencer à poser une toiture si vous n’avez pas terminé la charpente. Cet accent mis sur l’achèvement linéaire est au cœur du flux de travail de Waterfall.

Waterfall s’appuie sur des phases distinctes plutôt que sur des tâches simultanées. Lorsque vous utilisez la méthode Waterfall, vous devez achever chaque phase pour que la suivante puisse commencer. De même, il est impossible de revenir à une phase antérieure : toute révision nécessite de reprendre l’ensemble du processus. Pour cette raison, si vous hésitez entre la méthode agile et Waterfall pour votre approche de gestion de projet, gardez à l’esprit que Waterfall offre moins de souplesse.

modèle de méthode waterfall
Aperçu de la méthode Waterfall (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Une documentation complète

Étant donné que Waterfall ne permet pas de revenir à une phase antérieure, les exigences du projet doivent être clairement définies dès le départ. Cette méthode commence par la collecte et la documentation des exigences, puis leur communication aux membres de l’équipe.

Les membres de l’équipe documentent également leur travail à mesure que le projet passe d’une phase à l’autre. Idéalement, Waterfall permet à ces derniers de sortir ou d’entrer dans un projet sans perturber le flux de travail, ce qui en fait une solution intéressante pour les équipes qui s’attendent à des fluctuations en termes de capacité.

illustration of people working together

Découvrez ce que la méthode de gestion de projet Waterfall peut (et ne peut pas) faire pour vous.

En savoir plus

Les particularités de la méthode agile

La méthode agile – généralement utilisée dans le cadre du développement logiciel – est une approche collaborative, auto-organisée et interfonctionnelle de l’accomplissement des tâches et du respect des exigences.

Bien que le terme agile puisse être employé pour désigner une méthodologie à part entière, ce type de gestion de projet renvoie en réalité à une catégorie de méthodes comprenant Scrum et Kanban. Il existe néanmoins des différences fondamentales entre la gestion de projet agile et Waterfall. Agile se concentre sur des flux de travail adaptatifs et simultanés, aux antipodes de la structure linéaire de Waterfall. Toutes les méthodes agiles présentent les caractéristiques suivantes :

Travail simultané et progressif

C’est ce qui distingue le plus la méthode Waterfall de la méthode agile. Ces dernières divisent les projets en périodes plus petites et itératives, une stratégie particulièrement efficace pour les produits qui doivent être testés par des utilisateurs et révisés régulièrement (comme les logiciels).

modèle de méthodologie agile
Aperçu du cycle de vie de développement logiciel agile (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Adaptabilité

En raison du fonctionnement incrémentiel des méthodes agiles, les équipes peuvent ajuster leurs processus avec une certaine souplesse. Là où Waterfall utilise un processus établi et figé, les méthodes agiles encouragent les équipes à améliorer et à corriger leur flux de travail selon les besoins.

Cette adaptabilité est particulièrement appropriée pour les projets au cours desquels vous anticipez une évolution des exigences ou des contraintes. Bien qu’il soit préférable d’éviter ce type de modifications dans la mesure du possible, les méthodes agiles donnent la possibilité aux équipes d’adapter leur processus pour compenser ces changements.

illustration of people working together

Découvrez les différentes étapes du cycle de vie du développement logiciel agile.

En savoir plus

Les particularités de la méthode Kanban

De nombreuses personnes tiennent à comparer les méthodes Kanban et agile, mais la méthode Kanban est en réalité un type de méthode agile. Elle vise en effet à mieux coordonner et équilibrer les tâches en fonction de la capacité et de la disponibilité des collaborateurs. Elle applique les principes de la méthodologie agile évoqués plus haut, mais d’une manière spécifique.

Exemple de tableau Kanban

Le tableau éponyme de la méthode Kanban permet de visualiser le flux de travail de votre équipe. Il se divise en trois catégories : tâches à accomplir, tâches en cours et tâches terminées, mais d’autres catégories peuvent être ajoutées si nécessaire pour visualiser plus précisément le processus. Chaque tâche est inscrite sur une carte Kanban, qui se déplace de colonne en colonne sur le tableau à mesure qu’elle progresse au sein du processus.

Un tableau Kanban facilite la coordination des membres de l’équipe, mais il aide également ces derniers à identifier les points à améliorer. Il met en évidence les problèmes de type goulots d’étranglement et permet ainsi de corriger le tir si nécessaire.

modèle de tableau kanban
Tableau Kanban basique avec ordre de priorité (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Limitation des tâches en cours

La méthode Kanban impose de limiter rigoureusement la quantité de travail en cours à un instant T. Pour ce faire, les équipes définissent le nombre maximal de cartes dans les colonnes de tâches en cours. Lorsque cette limite est atteinte, il faut attendre qu’une tâche soit achevée et déplacée dans la colonne suivante pour introduire une nouvelle carte. Une fois encore, ce système contribue à l’identification des goulots d’étranglement et incite les contributeurs individuels à se mobiliser pour les résoudre.

Amélioration continue

La méthode Kanban a pour but d’améliorer le processus de l’équipe. Elle prévoit des réunions régulières pour discuter des changements à apporter, et les données affichées sur le tableau orientent ces échanges.

Lorsqu’elles sont organisées régulièrement, ces réunions aident l’équipe à corriger et à ajuster en continu son processus. Cela permet d’améliorer le flux de travail sans apporter de changements soudains ou radicaux, et rend ainsi la mise en œuvre de la méthode Kanban compatible avec la quasi-totalité des équipes.

illustration of people working together

Découvrez comment la méthode de gestion de projet Kanban peut améliorer le fonctionnement de votre équipe.

Lire la suite

Les particularités de la méthode Scrum

La dernière méthode de gestion de projet que nous allons aborder s’intitule Scrum. Il s’agit également d’une méthode agile, qui repose sur une approche incrémentale des tâches afin d’achever les projets plus rapidement. La méthode Scrum concerne généralement des tâches intellectuelles complexes, telles que le développement logiciel. Si vous comparez les méthodes Kanban et Scrum, la première est axée sur l’amélioration des processus, tandis que la seconde vise à accomplir davantage de travail dans des délais plus courts.

Sprints

La méthode Scrum utilise des sprints de quinze jours pour accomplir le travail. Ces sessions sont planifiées, exécutées, puis analysées à la fin de la période de deux semaines. Pendant la phase de planification, l’équipe crée un backlog du sprint. Les membres de l’équipe se répartissent ensuite les tâches du backlog et les complètent au cours du sprint.

Les membres de l’équipe se réunissent également pour une réunion Scrum de 15 minutes chaque jour du sprint. Au cours de cette séance, les contributeurs discutent de tout obstacle potentiel à la réussite du projet. Ils passent également en revue le travail de la journée précédente ainsi que les tâches prévues pour le lendemain. Cette réunion permet à l’équipe de renforcer la collaboration et de rester en phase.

diagramme de processus scrum
Diagramme de cycle de développement logiciel Scrum (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Scrum Master

Le Scrum master fait le lien entre l’équipe et le product owner. Avant de commencer un projet, le Scrum master collabore avec le product owner pour définir les exigences. Il aide ensuite l’équipe à planifier les sprints. Une fois qu’un sprint est lancé, le Scrum master intervient pour éliminer les éventuels obstacles qui se présentent.

Il est important de préciser qu’un Scrum master n’est pas un chef de projet classique, car il ne dirige pas le travail, mais l’accompagne. La méthode Scrum encourage les équipes à maîtriser leur propre productivité, et le Scrum master les aide simplement à y parvenir.

Graphiques d’avancement

La méthode Scrum prévoit l’utilisation d’un graphique d’avancement (burndown chart) pendant les sprints pour permettre aux membres de l’équipe de visualiser la progression des tâches en un coup d’œil. Plutôt que de présenter les tâches achevées, un burndown chart indique celles qu’il reste à faire. Il doit être actualisé continuellement pour aider les membres de l’équipe à gérer leur flux de travail.

illustration of people working together

Vous ne savez pas si la méthode de gestion de projet Scrum convient à votre équipe ?

En savoir plus

Quelle méthode de gestion de projet devriez-vous utiliser ?

Comme on pourrait s’y attendre, la réponse à cette question dépend des particularités de votre équipe et de ses objectifs. Pour vous aider à prendre une décision, posez-vous ces deux questions :

Quels sont les objectifs de mon équipe ?

Bien que toutes les méthodes partagent le même objectif, à savoir mener à bien un projet, leurs objectifs secondaires les distinguent clairement. Ce sont vos objectifs qui vous aideront à choisir la méthode qui vous convient le mieux.

Déterminez ce qui est le plus important pour votre équipe. Si vous souhaitez simplement accélérer votre productivité, essayez Scrum. Si vous voulez améliorer votre processus de production, optez pour Kanban. Si vos projets exigent un flux de travail linéaire, appliquez Waterfall. Si vous vous interrogez encore, étudiez d’autres options agiles et posez-vous la question suivante :

À quelle méthode allons-nous réellement nous tenir ?

Les différences entre les méthodes de gestion de projet n’ont d’importance que si vous les utilisez correctement. Sans limiter les tâches en cours, par exemple, la méthode Kanban n’est qu’une version plus compliquée de l’approche agile. De la même manière, si vous ne séparez pas clairement vos différentes phases lorsque adoptez la méthode Waterfall, vous pouvez tout aussi bien employer une méthode agile.

Ainsi, la meilleure méthode de gestion de projet pour votre équipe est celle que vous appliquerez à la lettre. Utiliser uniquement certains éléments d’une méthode vous fera rater les avantages qui l’ont rendue populaire à l’origine. Par conséquent, même si vous pouvez adopter une approche en l’adaptant à votre équipe, il est préférable d’utiliser une méthode telle qu’elle a été conçue, et d’en dévier uniquement si nécessaire.

Passez à l’action en implémentant dès maintenant la méthode de votre choix parmi les approches agile, Waterfall, Kanban ou Scrum.

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

what does HR do

Quel est le rôle des ressources humaines ? 11 responsabilités fondamentales

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Articles connexes :

Which process improvement methodology should you use?

process improvement methodologies
Français
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.