PINGDOM_CANARY_STRING
Étapes de Six Sigma

Les limites des étapes de Six Sigma et comment y remédier

Temps de lecture : environ 7 min

Publié par : Lucid Content Team

Quel est l’objectif de toute méthode de gestion de projet ? Éliminer le gaspillage et rationaliser les processus.

Dans ce contexte, il est facile de comprendre les raisons pour lesquelles Six Sigma est devenue si populaire et pourquoi tant de secteurs d’activité se sont efforcés de trouver des moyens de l’appliquer. Qui ne désire pas accomplir des tâches plus rapidement tout en économisant de l’argent ?

Cependant, mal appliquée, Six Sigma peut être plus nuisible que bénéfique. Dans cette dynamique d’optimisation des processus et d’élimination du gaspillage, elle risque de limiter la capacité à faire face à des circonstances exceptionnelles et de laisser moins de place aux outils ou méthodes innovants.

Découvrons ensemble le cœur du processus Six Sigma, comment suivre ses différentes étapes, où se situent les limites de cette méthode et quels sont les autres approches et outils métier que vous pouvez utiliser.

Pour commencer, voici un aperçu des étapes de Six Sigma, que vous pouvez facilement personnaliser et partager avec votre équipe.

alt text
Logigramme détaillé - DMAIC (cliquez sur l’image pour le modifier en ligne)

Qu’est-ce que Six Sigma ?

La méthode Six Sigma a été élaborée au milieu des années 1980 par des ingénieurs de Motorola pour optimiser les processus de fabrication. À la base, Six Sigma implique la collecte et l’exploitation de données pour éliminer les défauts et le gaspillage dans la fabrication, et ainsi améliorer l’efficacité et la qualité globales.

Le terme « sigma » permet de mesurer le degré de perfection d’un système ou d’un fabricant. Selon les normes Six Sigma, les entreprises doivent réduire les défauts de fabrication à moins de 3,4 pour 1 million d’unités.

Les entreprises utilisent la méthode Six Sigma pour améliorer les processus en identifiant les erreurs qui entraînent des défauts et en mettant en œuvre de nouveaux systèmes de gestion une fois celles-ci corrigées. Cette approche est particulièrement efficace pour les opérations répétitives, de type chaîne de montage, où les étapes individuelles peuvent être isolées, examinées et améliorées.

Comment utilise-t-on Six Sigma ?

Destinée à l’origine à l’industrie manufacturière, Six Sigma se retrouve aujourd’hui dans de nombreux secteurs. Toutefois, le fait que des entreprises très différentes aient appliqué cette approche ne signifie pas nécessairement qu’elles l’aient utilisée correctement ou efficacement. En réalité, dans les autres domaines que celui de la fabrication, les résultats de Six Sigma ne justifient pas un changement de gestion aussi chronophage et coûteux.

Pour fonctionner efficacement, Six Sigma nécessite l’adhésion de toutes les parties impliquées. De plus, sa mise en œuvre et la formation des employés à la méthode et à son application nécessitent un investissement initial important.

Les employés de tous les échelons doivent également être formés aux différents grades prévus par la méthode. Les collaborateurs qui ont suivi un cours de formation Six Sigma obtiennent une ceinture pour désigner leur niveau : les green belts sont destinées aux débutants, les black belts aux chefs de projet et les master black belts aux responsables de la mise en œuvre de Six Sigma dans l’entreprise.

illustration of people working together

Commencez à améliorer vos processus en les cartographiant à l’aide de la méthode Six Sigma.

En savoir plus

Quelles sont les 5 étapes de Six Sigma ?

Les étapes d’amélioration des processus Six Sigma, également appelées DMAIC, sont assez directes et simples.

  1. Définir le problème : rédigez un énoncé du problème, un énoncé de l’objectif, une charte de projet, les exigences du client et une carte de processus.
  2. Mesurer le processus actuel : recueillez des données sur les performances et les problèmes actuels. Vérifiez que ces données sont fiables, et modifiez la charte du projet si nécessaire.
  3. Analyser la cause des problèmes : examinez le processus et les données recueillies, visualisez les données, recherchez et confirmez la cause des problèmes, et continuez à mettre à jour la charte du projet si nécessaire.
  4. Améliorer le processus (innovate en anglais) : décidez quelles solutions adopter pour résoudre les problèmes et créez des cartes de processus pour les modéliser. Prenez des mesures pour mettre en œuvre les nouveaux correctifs et continuez à mesurer les améliorations.
  5. Contrôler : perfectionnez le nouveau processus, poursuivez le contrôle et utilisez les résultats obtenus dans les autres domaines de l’entreprise, si possible.

Quelles sont les limites de Six Sigma ?

L’un des défauts du processus d’identification de problème et de recherche de solution fondé sur des faits, est qu’il a tendance à laisser de côté un élément clé : l’être humain, et plus important encore, la manière dont les humains influencent et surmontent les obstacles qu’ils rencontrent. Il est souvent bénéfique de donner aux employés une chance de s’attaquer aux problèmes de front avant d’investir dans une refonte opérationnelle complète.

L’approche uniformisée de Six Sigma peut également s’avérer contraignante, en particulier dans le cadre d’organisations ou de disciplines qui reposent sur la créativité. Les employés qui ont besoin de faire fi de la prudence (et parfois du processus) pour innover risquent de trouver la méthode Six Sigma étouffante.

Six Sigma ne permet pas non plus, en principe, d’introduire de nouveaux outils ou procédés, même s’ils peuvent être bénéfiques. Étant donné que cette méthode nécessite généralement un dévouement total de la part de l’ensemble des équipes, il est difficile d’utiliser ou d’expérimenter d’autres méthodes d’amélioration des processus dans les autres secteurs de l’organisation.

Quelle méthode pouvez-vous utiliser à la place de Six Sigma ?

Il existe des dizaines de méthodes de gestion de projet, chacune avec différents types de structures, de règles et de processus. Voici quelques-unes des plus courantes :

Waterfall : constituée de tâches distinctes et séquentielles, la méthode de gestion de projet Waterfall veille à ce que chaque étape soit réalisée dans l’ordre approprié pour obtenir le produit final.

Scrum : en tant que méthode agile, Scrum utilise une approche incrémentale qui permet à de petites équipes de travailler simultanément sur des livrables, de les tester et d’ajuster le cap tout au long du projet afin de l’achever rapidement.

Kanban : s’appuyant sur des fiches pour représenter visuellement les tâches d’un projet et les classer par ordre de priorité, les tableaux Kanban permettent de suivre une initiative étape par étape afin que tous les intervenants soient en phase.

Agile : axée sur les besoins client, la méthode agile permet de produire des livrables en utilisant des cycles itératifs pour améliorer continuellement le processus jusqu’à la réalisation du produit final.

Pour décider quel style convient le mieux à votre projet ou à votre organisation, essayez de commencer par la conclusion. Identifiez d’abord le résultat final que vous souhaitez obtenir.

Inspirez-vous des principes de Six Sigma et recueillez des informations sur les faits, en évaluant les domaines dans lesquels votre équipe est déjà performante, les aspects efficaces du processus et le type d’environnement qui permet d’obtenir ces résultats optimaux. Votre organisation est-elle plus efficace avec de grandes ou de petites équipes ? Vos collaborateurs préfèrent-ils les sprints organisés sur deux semaines ou les processus plus libres ? Utilisez les informations que vous avez recueillies pour déterminer quelle méthode de gestion de projet convient le mieux à vos objectifs, contraintes et délais spécifiques.

Examinez les avantages et les inconvénients de chaque approche de gestion de projet et décidez, avec les principales parties prenantes, du processus le plus adapté à votre situation. Déterminez la meilleure méthode pour répondre à vos besoins à l’aide de notre guide complet et assurez-vous que votre projet se déroule en toute sérénité.

Vous n’avez pas besoin de vous en tenir strictement aux règles d’un processus de gestion de projet spécifique. Au contraire, essayez de retenir les meilleurs éléments de différentes méthodes et de les utiliser à votre avantage.

Après Six Sigma

Six Sigma devrait être appréciée et saluée pour ce qu’elle est : une approche axée sur les données pour rationaliser la production et la fabrication. Cependant, pour les secteurs et les entreprises autres que l’industrie manufacturière, il est préférable que les équipes explorent des méthodes de gestion de projet ou d’amélioration des processus plus souples. Malgré tous ses avantages, Six Sigma ne peut remplacer l’ingéniosité humaine et le travail assidu. Faites plutôt appel à la matière grise de votre organisation, et trouvez une approche qui favorise la créativité au sein de votre équipe et qui peut être adaptée si nécessaire.

illustration of people working together

Vous débutez dans la gestion de projet ? Consultez ce guide à l’intention des débutants pour maîtriser rapidement le sujet.

Commencez à créer des diagrammes avec Lucidchart dès aujourd'hui – essayez notre solution gratuitement !

Inscription gratuite

À la une

what does HR do

Quel est le rôle des ressources humaines ? 11 responsabilités fondamentales

À propos de Lucidchart

Lucidchart est un éditeur de diagrammes intelligents qui permet aux équipes de simplifier la compréhension, de partager une vision commune et de construire l'avenir plus rapidement. Grâce à cette solution intuitive et basée sur le cloud, chacun peut travailler visuellement et collaborer en temps réel à la création de logigrammes, de maquettes, de diagrammes UML et bien plus encore.

Alternative à Visio la plus populaire, Lucidchart est une plateforme en ligne utilisée dans plus de 180 pays par plusieurs millions d'utilisateurs, des directeurs commerciaux chargés de cartographier leurs entreprises clientes aux responsables informatiques souhaitant visualiser leur infrastructure réseau.

Français
ConfidentialitéMentions légales
© 2021 Lucid Software Inc.